Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 10:15
LA VIE d' ADELE

Il y a bien longtemps......c' était en 1979 , j' ai eu l' occasion de croiser au Théâtre

de Nice et dans les lieux fréquentés par les comédiens un jeune homme qui

appartenait à la troupe permanente du théâtre de Nice dirigé par J L Thamin .

Dans ce spectacle " Un balcon sur les Andes " Abdel Kechiche que tous appelaient

"le petit Abdel " ou "le bel Abdel" occupait de multiples rôles . Je lis sur le

programme : un révolutionnaire ,un marin , un indien , une majorette ,un soldat ,

un bagnard . Cette piècede Edouardo Manet ,qui fut présentée à Nice et au théâtre

de l' Odéon ne laisse pas un souvenir impérissable . Une mise en scène façon

grand spectacle ; un théâtre qui tend à imiter le cinéma ... c' était mode à cet

époque ,souvenez vous des super- productions de Robert Hossein .

Longtemps après j' ai vu au cinéma L ' ESQUIVE puis la Gaine et le Mulet et enfin

la Venus Noire .

Tout ça c' est plutôt la vie d' Abdel or je voulais vous communiquer mes émotions

à la vision de la Vie d' Adèle .

Donc la Vie d' Adèle , ce film de trois heures décrivant des amours saphiques et auquel

certains reprochent de glisser vers la pornographie .

Moi je l' ai senti comme le récit d' un coup de foudre, d' un amour fou . Abdel Kechiche

y inclus en préliminaires des lectures ,des commentaires fait par des ados de grands

textes . La vie de Marianne de Marivaux (Marivaux un des favoris de Kechiche , il a déjà

utilisé le jeu de l' amour et du hasard en toile de fond de l' Esquive ) Les liaisons

dangereuses et la Princesse de Clèves . Ce sont toutes des œuvres présentant la

complexité de l' amour ; je dirais même des amours .

Ici la description d' un amour solaire entre Adèle et Emma , comment Adèle 15 ans passe

d' une hétérosexualité banale au grand amour pour cette fille aux cheveux bleus de 10 ans

son ainée . La vie d' Adèle se déroule sur une dizaine d' année et dans la B D

"le bleu est une couleur chaude" ,qui a inspiré le scénario cette vie s' achève par le suicide

fin plus cohérente avec cet amour fou qui dévore Adèle .......

J' ai lu depuis cette B D , et je fais amende honorable, ce n' est pas du tout ça...dans la

B D le recit commence par la mort d' Adèle ,problème cardiaque , et tout l' ouvrage est un

ensemble de flash-back ,des souvenirs d' Emma . C 'est la B D qui fait son cinéma .

Dans une histoire d' amour ,il y toujours un des protagoniste qui aime plus que l' autre ,qui

s' investit totalement dans cette relation .

L' habileté du metteur en scène c' est de nous suggérer par des détails infimes

l' évolution de ce déséquilibre amoureux qui aboutira au clash . Emma ne peut supporter

d' être trompée par Adèle ,de plus, horreur ! c' est avec un homme ! La scène de rupture

est d' une violence insupportable , et je l' inscrit dans les scènes cultes de ma filmophilie .

Comme le film dure pas loin de 3 heures je ne vais pas vous en faire une analyse détaillée.

Tout le monde parle des scènes de sexe , une de 7 mn ,certains ont chronométré , c' est

un peu longuet , on est contraint de se sentir quelque peu voyeur . Mais les corps sont

superbement photographiés , voilà mon alibi esthétique et puis il se crée une atmosphère

de douceur et d' intimité qui justifie le réalisme .

Quant au scénario il est en fait très linéaire : l' amour d' Adèle pour Emma ,toutes les

scènes annexes ,les personnages secondaires , ne sont la que pour structurer la vision

de cet amour .

Face à une critique unanime je me mouille pas trop en jugeant ce film magnifique par

sa justesse ,par sa direction d' acteurs . Ce qui me gène c' est qu' il est assez inclassable .

On aime bien tout ranger dans des tiroirs et je n' ai pas trouver encore le tiroir où le placer.

rançon de l' originalité ! Par certains aspects on songe au cinéma britannique , à ken Loach

lorsqu' il décrit ces milieux sociaux si différents ,celui dont et issue Adèle et celui des

parents d' Emma . C'est les spaghetti bolognaise opposés aux huitres et aux fruits de mer.

C' est par ces petits détails , par les hésitations du dialogue entre ces deux univers que le

réalisateur nous fait entrer en observateur ,quasi ethnologue , de ces mondes différents

et si proches .

Il y a aussi ces touches impressionnistes dans la description des sentiments . Ainsi Adèle

lorsque' elle se pose un problème , lorsqu' elle éprouve une émotion . a un geste pour

rejeter la mèche qui barre son visage "de l' air que tu fait en rattachant

tes cheveux ce geste touchant "

c' est un tic mais il nous fait pénétrer dans l' intimité des émotions d' Adèle .

Voici ces détails qui passeraient inaperçus mais nous font pénétrer le ressenti des

personnages me ferait penser au cinéma le plus "classique" celui de Renoir .

Ne perdez pas votre temps à lire ces lignes , allez plustot voir La Vie d' Adèle

LA VIE d' ADELE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de loup gris
  • Le blog de loup gris
  • : je me promene à pieds en des lieux deserts ou tres frequentés au rythme de mon humeur preferences pour les Cevennes et les Alpes du Sud
  • Contact

Recherche

Liens