Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 14:41
MICHAEL KOHLHAAS

Michael Kohlhass :film tourné en Languedoc-Roussillon ,situé au 16ème , quelque

part dans les Cevennes.......Je suis allé visionner ce "western médiéval" et j' en

suis sorti déstabilisé .Je ne trouvais pas de cohérence entre les images ,magnifique

par ailleurs , le scénario,le jeu des acteurs ; alors j' ai opéré un retour à la source : la

nouvelle de Henrich Von Kleist .qui a inspiré le scénario .

Cette nouvelle écrite au début du 19ème , à partir de faits réels se situe entre le

Brandbourg et la Saxe ....bien loin des Causses .Il me semblait bien que Michael

Kohlhass ça ne sentais pas trop son aveyron . L'histoire, le scenario, Michael K.

marchand de chevaux se trouve trompé et humilié par un baron local qui bénéficie

d' appuis auprès du souverain

Ses recours juridiques n' aboutissent pas , alors cet homme rigide qui lit la bible perd sa

femme allée réclamer justice auprès de la "princesse" , accident ou meurtre ? Michael K.

n'aura de cesse que d'obtenir réparation , son besoin de justice se transforme en

désir de vengeance. Grace à son charisme il lève une armée de volontaires qui sème

la désolation dans cette province . Sermonné par un Homme de Foi ,il accepte une trêve

avec la "princesse". Mais il sera néanmoins condamné et exécuté .

Cette adaptation a fait un certain nombre de choix

chez Kleist le souverain est l' électeur de Prusse Frédéric III le sage ( mort en 1525)

dans le film c' est marguerite d' Angoulème qui s' y colle .

Qui était cette Margerite d' Angoulème ? La sœur du roi François Ier et l' épouse du roi

de Navarre ,la mère de Jeanne d' Albret et donc la grand-mère d' Henri IV .

Surtout Margerite de Navarre fut une maitresse femme ,aussi bien personnage politique

que femme de lettres .Clément Marot dit d' elle...Corps de femme

Coeur d' homme

Tête d' ange

Elle défendit les artistes ,accueillant les proscrits ,les intellectuels en délicatesse avec la

Sorbonne .Elle est poète et rédige suivant le modèle de Boccace un ensemble de contes

regroupés en journées .Chaque jour de beaux Messieurs et gentes Dames, reclus

dans un château des Pyrénées, se content 10 histoires ,en attendant la décrue du Gave

Si je vous parle de cette Marguerite parce que se fut sans doute une personnalité d'

exception , loin du rôle que lui attribue le scenario du film

Dans la nouvelle Kleist , fait intervenir Martin Luther en personne pour rappeler

à Michael K.le "Tu ne turas pas "du décalogue et le pardon évangélique .

Dans le film un prédicant qui ressemble à Luther joue également ce role .

Vous allez dire que je pinaille mais en 1520 Luther n' avait pas encore publié sa

bible en langue allemande ,et les imprimeurs Lyonnais n' avaient pas encore produit

la leur .Le protestantisme n' existe pas encore en France ( même en Cévennes )

Ce qui me gène c' est que les modes de pensée pour tout dire gérmaniques sont

plaqués sur des habitants du haut-Languedoc .Les acteurs s' expriment en français ,

à l' éxception du manchot qui parle Oc , c' est plus facile ,merci pour le spectateur ...

mais Mads Mikkelsen ,l' acteur danois qui tient le rôle titre ,non seulement ne roule

pas les R ,mais a un délicieux accent nordique

mais je ne suis pas là pour critiquer les choix de arnaud des Pallieres dans son adaptation

de la nouvelle de Kleist . Il a du beaucoup y reflechir, pensant utiliser ce texte à des fins

cinématographe depuis vingt ans . Je dis seulement que cette transposition m'a géné.

La position rigide jusqu' au fanatisme de Michael Kohlhaas est bien exposée et constitue

l' armature de cette oeuvre . Du western le film en a les chevauchées ,les grands éspaces

et la violence ; C' est donc un film d' action et de violence mais traitées à l' européenne .

Il y a une certaine lenteur (durée 2 heures)cela permet de désamorcer la gène des

scénes violentes ; des scènes de nature : paysages en longs traveling ou plans

sèquences ,naissance du poulain , tout cela calme le jeu et rend l' hemoglobine plus

suportable . De plus la camera est distanciée et ne joue pas trop sur l' affect ; ce n' est

pas du cinéma voyeur .Exemple : le valet se fait agressé par des molosses ,la scène est

montrée mais les dommages physiques sont suggérés; le cinéma hollywoodien aurait fait

des gros plans des machoires déchirant la chair . Autre exemple l' exécution du héro ,c'

est une scène assez longue mais l' épée du bourreau se lève pour décapiter Michael K

elle s' abaisse et CUT c' est le plan de fin .Merci d'avoir évité la tête qui roule et le sang

qui éclabousse on avait compris sans les images ..

Quelques mots sur l' interpretation . Le dannois Mads Mikkelsen est magistral ,c' est

un des acteurs les plus doué et les plus beau de sa génération .Je me souviens d' un

film de Pierre Jolivet "le Frère du Guerrier"qui se déroulait aussi sur les Causses avec

des chevaux , des combats et des paysages ; c' est Vincent Lindon qui tenait le rôle du

guerrier et ce film me laisse en bouche un peu le même goût que celui d' A des Pallieres.

Le charme et la justesse d' interpretation tiennent aussi à Mélusine Mayance ,13 ans au

moment du tournage et déjà 8 films à son actif ; un enfant commédien promis à une belle

carriére si les gros porcs ne la dévorent pas .

A noter aussi que cette nouvelle a servi il y a 20 ans ou plus à Volker Schlondorff comme

sujet d' un de ses films .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de loup gris
  • Le blog de loup gris
  • : je me promene à pieds en des lieux deserts ou tres frequentés au rythme de mon humeur preferences pour les Cevennes et les Alpes du Sud
  • Contact

Recherche

Liens