Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 13:39

La Ministre et l' Ecrivain

Ce n' est pas l' intitulé d' une nouvelle fable , c' est la mésaventure survenue à Fleur

Pellerin lors d' une interview . Elle fut en effet contrainte de répondre à Maitena Biraben

que elle n' avait pas lu Modiano et qu' elle ne connaissait aucun titre de ses livres .

" J ' avoue sans aucun problème que je n' ai pas du tout le temps de lire depuis deux ans "

Quand on examine le parcours de cette jeune sur- douée on se demande bien quand

elle pourrait trouver le temps de lire ...Pour moi le problème n' est pas là .

Notre ministre de la Culture a honoré de sa présence un déjeuner organisé pour célébrer

le prix Nobel de Patrick Modiano . Elle a même déclaré que Modiano avait été très drôle .

Comme tout ministre ou secrétaire d' état , elle a reçu de son cabinet une fiche précisant

la biographie , la bibliographie et un résumé de l' œuvre de la personnalité reçue . Aurait

elle omis de lire ses fiches ? Là c' est une faute professionnelle ! Quand on fut un brillant

élève de l' I.E.P. on a appris à parler avec brio de sujets que l' on ne possède pas . Quand

on a préparé des mois le Grand Oral de l' E.N.A. on a appris à faire glisser par digressions

successives ,la question posée vers un sujet sous contrôle . Pour moi ce qui est grave c'

est , non qu ' elle n' ait cure de la littérature ,mais qu' en tant qu' animal politique elle n' aie

pas su répondre à une question , posée sans malignité ,et somme tout attendue .

LA MINISTRE ET L'ECRIVAIN  FLEUR PELLERIN PATRICK MODIANO

Mais je ne suis pas Ministre de la Culture alors avouant que je n' avais pas lu Modiano ,

j' ai voulu compenser cette déficience et j' ai empruté quelques livres à la médiatèque .

Modiano , ce que j' en ai lu , c' est une petite musique nostalgique . Des enfances

malheureuses ou tout au moins en déficit d' amour . Des souvenirs qui s' entrecroisent sur

une période de plus de trente ans . Un paysage parisien , souvent un Paris qui n' existe

plus : le temps où la ville était une juxtaposition de villages . Si vous recherchez du

romanesque , de l' action , passez votre chemin , vous ne le trouverez pas chez Modiano .

Ici des bribes de souvenirs , comme une enquête sur la mémoire . Il est même un opus :

Dora Bruder qui est une véritable enquête ,recherche de la vérité sur la fugue et la

disparition d'une jeune adolescente juive à Paris en 1942 . C' est aussi un prétexte pour

l' auteur d' expliciter sa recherche du père , son adolescence tumultueuse ; les deux récits

enquête et souvenirs se croisent dans une déambulation le long des rues de PARIS .

Au cours des différents récits on trouve des échos d' un roman à l' autre :

Dans de si braves garçons un chapitre entier retrace les souvenirs d' un homme qui

très jeune est employé peu de temps ,comme précepteur d' un enfant comédien nommée

Bijou . Dans La Petite Bijou ,presque vingt ans plus tard Modiano nous livre l' histoire de cet

enfant jusqu' à l' âge d' adulte . Cependant les indications données dans de Si Braves

Garçons ne sont pas reprises ici ; c' est une pièce du puzzle ,un témoignage qu il faut

chercher ailleurs , un clin d' œil au lecteur attentif .

Une autre scène se retrouve à plusieurs endroits ; un accident où l' enfant est renversé par

une camionnette ; il est alors soigné et on lui donne à respirer de l' éther . C' est un

souvenir fort pour le gout; l' odeur de l' éther et aussi pour une délicieuse perte de

connaissance . C' est le trou noir ,le doute sur sa propre identité et la perte de la notion d'

existence . C' est un peu le thème de Chien de Printemps . où l' auteur se trouve à classer

l' œuvre d' un photographe ; au fur et à mesure qu' il met en ordre les photos et la vie de

Jansen le photographe ,ce dernier est de moins en moins présent jusqu'à disparaitre .

Et l' auteur lui même souffre de ces trous noirs où s' évanouit sa propre personnalité .

Il est un autre motif récurent dans les livres que j' ai lu : une sorte d' acte manqué . L'

auteur décrit une scène où il prend la parole, opère un contact physique avec la

personne observée ....mais il n' en est rien, c' était une scène virtuelle ,une potentialité

que n' a pas saisi le narrateurs .

Récurent également ,le Paris de l' occupation vécu par des juifs . La recherche et les

interrogations de jeunes enfants sur leurs origines .

Les adultes sont décrits comme non fiables, indignes de confiance , les couples

montrent des liens lâches , ce sont des complices ou plutôt des associés . Les femmes

sont souvent entretenues cachant l' amant de passage à l' enfant . Mais pas de sexe, peu

de sensualité seulement les constats du témoin enquêteur . Ainsi un ancien prof est un

vieil homo appréciant les jeunes garçons ; cet ami de pension retrouvé après plus de dix

ans, pratique avec sa femme un échangisme dur qui se termine dans la rubrique des faits

divers . Dans ce chapitre il est fait une avance pressante à l' auteur qui préfère la fuite .

Quand le narrateur parle de son amie du moment : elle était brune aux yeux clairs ,et se

prénommait Colette ,Colette comme l' amie décédée de Jansen.

Dans la déambulation parmi ses souvenirs , l' auteur revient sur les lieux, les rues, les im-

meubles ....mais tout a changé et il ne reste aucune trace de ceux qui y ont vécu .Voilà bien

l' atmosphère de MODIANO une déambulation fantomatique ,des souvenirs incertains qui

jaillissent de l' architecture urbaine ,un univers spectral sans tristesse ; et l' auteur s'

interroge qui est il ? et est il encore ?

"un frère un double est mort à notre place à une date et dans un lieu inconnus et son

ombre finit par se confondre avec nous " ( Chiens de Printemps )

photo de Modiano à ses débuts en littérature ,mais n' est il pas toujours ce jeune homme un rien romantique

photo de Modiano à ses débuts en littérature ,mais n' est il pas toujours ce jeune homme un rien romantique

Le comble c' est que fleur Pellerin ait trouvé P Modiano (l'homme) ...RIGOLO !!!!

Je ne connais que ses écrits : plutôt bleuesy un rien cafardeux .

Repost 0
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 17:17

Petit gris , griset , gris du Ventoux ou Tricholome terreux

Le temps très doux nous permet encore ,fin novembre de faire de jolies cueillettes de champignons . Après les giroles, les trompettes des maures, les pieds de moutons,

j' ai récolté un joli panier de petits gris . Ce sont des champignons que je ne peux confondre avec d' autres .Je vous donne mes clefs d' identification .

Déjà on ne les trouve qu' en arrière saison : fin octobre et novembre .

Son habitat : les bois de pins , et aussi les couverts de feuillus ,zone ombreuse et humide .

on le trouve en colonies, par groupes importants donc laisser les sujets isolés.

Le chapeau : de couleur gris beige au gris charbonneux ; il se détache facilement du pied ,

sa forme est assez spécifique , pas toujours très rond ,et présentant une protubérance en

son centre . Si on regarde bien le chapeau est couvert de petites écailles .

Sous le chapeau des lamelles

Le pied est blanc et creux

CHAMPIGNONS  DERNIERE LIVRAISON
CHAMPIGNONS  DERNIERE LIVRAISON
CHAMPIGNONS  DERNIERE LIVRAISON
CHAMPIGNONS  DERNIERE LIVRAISON

Pour les consommer ,j' ai fait revenir ma cueillette ,elle a rendu beaucoup d' eau .

On peut l' utiliser en soupe , en sauce , en rizotto ,en omelette à la convenance .

je me fait une broullade...et si je survis à l' ingestion je vous le signale .

Repost 0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 19:15

Hommage au gitan iconique

une photo prise à Arles par CHRISTIAN TEMPIER en 1988

MANITAS DE PLATA
Repost 0
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 15:09

Il ne s' agit pas d' un hommage à Beethoven , simplement de quelques lignes inspirées

par la visite d' une expo ; celle d' une jeune plasticienne ( c' est comme ça qu' on dit de

nos jours) ELISE PONCET. Si j' entreprends de vous parler de son travail , c' est que

son originalité , sa cohérence m' ont interpellé ( c' est comme ça que l' on exprime de nos

jours ) . lien http://www.ganges.fr/Exposition-Les-Folles-d-Elise

Au départ , dit l' artiste , il y a des photos . Un ensemble de clichés pris dans les années 60

par une photographe américaine : Diane Arbus ; le sujet des photos de pensionnaires d'

établissements psychiatriques .

autre lien vers un porto folio Diane Arbus ,où se trouvent 3 photos de la série qui a motivé

Elise Poncet pour ce travail. http://diane-arbus-photography.com/

Voici donc , c' est un album "L ' album sans titre " de Diane Arbus le point de départ de

ce voyage , cette quête , ce trip . Elise Poncet a choisi parmi ces photos noir et blanc celles

qui étaient le moins pathétiques , qui montraient des pensionnaires posant devant l'

appareil avec une joie certaine ....j' ai même rencontré des "folles heureuses ....

Il est ici un parti pris de montrer ces malades sans misérabilisme , sans pathos . Déjà par

le titre choisi pour cette série " les Folles " Elise Poncet ne se cache pas derrière des

euphémismes , ces femmes existent ,elles sont là ,souriant de leurs bouches édentées ,

bien vivantes et heureuse de nous rencontrer . Elles semblent nous dire : dans notre sim-

plicité nous avons des choses à vous à vous montrer, à vous ...apprendre.

Les premières œuvres semblent avoir été les grands dessins , portraits en pied ,de taille

réelle ,dessins reprenant tous les détails des photos de Diane Arbus.

Contre sont placés les tableaux grand format utilisant les mêmes modèles ; les mêmes

en couleur et des couleurs vives , franches avec aussi utilisation du noir ;une ambiance

expressionniste . On est dans une vision différente : les dessins , figures détourées sur

fond blanc ressembleraient à des photos sur exposées , les tableaux eux donnent de la

consistance aux personnages ,du modelé aux corps , de la vie . Ils sont la réinterprétation

par l' artiste des dessins précédents ,eux même issus des photos .

Là où cela fonctionne c' est que chaque étape ajoute à la précédente .

LETTRE A ELISE       ELISE PONCET
LETTRE A ELISE       ELISE PONCET
LETTRE A ELISE       ELISE PONCET
LETTRE A ELISE       ELISE PONCET

Vous avez compris j' ai bien aimé cette exposition , mais elle ne s' arrête pas là , l' artiste

dans son travail de recherche nous offre également une série de gravures à partir des

mêmes modèles . A la vue de ces visages on est obligé de penser à Ensor ,à ses masques.

Les plaques de zinc qui ont permis l' impression sont également exposées , que pensez

vous de celle qui présente une foule qui vous examine vous scrute ? Amis ou ennemis ?

LETTRE A ELISE       ELISE PONCET

Ainsi je vous ai parlé de cette expo présentant les dernières créations d' Elise Poncet

C' est une artiste qui nous offre des œuvres très divers et je vous incite à vous rendre

sur son site , vous y trouverez , entre autre , des clouds qui n' ont rien de virtuel....

J' ai bien aimé .

https://fr-fr.facebook.com/pages/Elise-Poncet-peinture/363277457081509

pour terminer Elise Poncet fut élève d' Alberola et de Bioules . Quels maitres !

Contrairement à certains membres de Support-Surface qui se sont contentés à

reproduire indéfiniment le même logo, BIOULES n' a cessé de chercher ,de surprendre .

Peut etre est ce cette influence qu' il a eue sur Elise Poncet , ce besoin de se renouveler

après s' être confronté à un sujet et en avoir tiré le maximum .

aussi je vous propose un paysage de Bioules : une vue des Alberes

et des Nuages d' Elise Poncet

VINCENT BIOULES

VINCENT BIOULES

ELISE PONCET

ELISE PONCET

Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 16:44

Je passais devant le poste ,on devrait dire l' écran , fenêtre ouverte sur le rêve américain fin

20ème . Vous connaissez ces feuilletons du matin sur la 2 qui durent depuis .....si

longtemps que l" on penserait qu' ils préexistaient à la télévision . Je ne faisait que passer

et j' entends : << je ne te demanderai qu' une chose : d' être indulgente avec ta mère >>

C' est une phrase banale de ces dialogues ordinaires ; la réplique la plus courante étant

<< Je suis désolé(e) vraiment désolé(e) >> Mais qu'est ce qui m' a donc accroché ?

C' est l' indulgence . il y a déjà accroché au mot tout un pathos moralisateur . Du haut

de vos certitudes soyez indulgents : ne pardonnez pas ,on ne vous en demande pas tant ,

mais vous pouvez quand même juger ; l' indulgence n' est elle pas une qualité du juge

équitable .

Avec ce mot, ce concept , l' indulgence je me rappelle tout un pan de l' histoire de notre

sainte mère l' Eglise . Oui souvenez vous cette géniale création des Indulgences . Il fallut

d'abord inventer le Purgatoire ,cet état d' entre deux ,pas l' enfer ,pas le paradis , un

passage d' une durée incertaine dans ce no mans land . Il inspira le poète Dante Alighieri

et surtout les théologiens et les financiers de l' Eglise . Une fois ce Purgatoire mis en place,

une sorte d' enfer un peu plus soft dans l' imagerie populaire . Les locataires du lieu se

trouvant entourés de flammes jaunes alors qu' en Enfer elles étaient rouges ; en tous cas

c' était suffisant pour effrayer les pauvres mortels en quête d' immortalité . Voila maintenant

le coup de génie : vendre des années de remise de peine ; vendre du temps sur l' éternité .

En effet pour abréger ce séjour il suffit d' acheter des " indulgences" auprès de l' autorité

chargée de veiller sur les âmes des morts , des vivants et la bourse de ces derniers .

Afin que le système soit cohérent il y eut la mise en place du culte des saints et pour faire

sérieux de la communion des saints ? Prier et faire offrandes aux serviteurs de Dieu pour

qu 'ils intercèdent auprès du Patron .

Pour rendre possible ce culte des saints , se multiplièrent les figurations en trois dimensions

des statues quoi ! des représentations souvent reliquaires ; l' aménagement d' une partie

creuse permet d' y placer des "reliques" restes du saint ou objet ayant été à son contact .

Ces statues sont souvent ornées , couvertes de feuilles d' or incrustées de gemmes et

pierres précieuses . En voici un exemple Ste FOY de Conques

INDULGENCE POUR Ste FOY DE CONQUES

N'est ce pas une superbe idole , dont l' histoire est édifiante . Les moines de Conques

voulaient acquérir des reliques pour que leur monastère ne soit pas seulement un lieu de

passage sur le chemin de St Jacques mais devienne une étape obligatoire . ils n' avaient

pas de quoi acheter les restes d' un saint de première classe et se contentèrent de briguer

une sainte quasi inconnue : Ste Foy . Une jeune fille morte en martyre de sa foi à l' âge de

12 ans . Malheureusement les restes de la sainte se trouvaient à Agen et n' étaient pas à

vendre .Qu ' importe ! des moines de Conques s' engagèrent 10 ans dans le monastère

d' Agen et profitant de la confiance qu' on leur faisait dérobèrent les précieuses reliques .

C' est pas beau ça ! on dirait Dallas . Le mythe de Ste Foy fait le buzz et Conque devient

un haut lieu des pèlerinages ,avec les retombées financières qui s' en suivent . Ste Foy

est placée dans une chasse reliquaire dont l' image ressemble guère à une jeune fille de

12 ans , quant au visage ce serait un masque de réutilisation datant du 4 ème siècle .

Ici on eut vol de reliques , ce n' est pas le seul ; à la bourse des reliques les prix s' envolent

Ce sont les objets les plus précieux d' où les vols .Lors du sac de Constantinople les

Vénitiens s' attribuent les lions ( de st Marc ) et les reliques du saint .

Parallèlement le trafic des fausses reliques est florissant ; on trouvera des kilos d' épines

de la couronne du Christ et des tonnes de la vrai croix . Cela parce que la détention de

reliques permettait un pèlerinage: tourisme lucratif et la vente d' indulgences .

C' est ce comportement scandaleux qui quelques siècles plus tard fut un des arguments de

la réforme;

CETTE MANIERE DE FAIRE DE L ARGENT ET DU POUVOIR AVEC DU VENT GRACE A

LA CONFIANCE , NE VOUS FAIT IL PAS SONGER A LA FINANCIARISATION DE L'

ECONOMIE, AUX BULLES SPECULATIVES ,AUX TRADERS

rien de nouveau sous le soleil !

Repost 0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 14:13

Grande expo de la rentrée au Grand Palais

C' est une figure de la nouvelle figuration qui défrayait les chromiques dans les

années 60 : souvenez vous quand l' art se faisait encore à Paris .

Niki de Saint Phalle semble avoir été toujours libre et rebelle ,trop pour s' attacher à

un groupe ,une école ,fussent ils d' avant -garde . Fille d' un aristocrate banquier elle

échappe très tôt à l' influence familiale . Belle elle sera mannequin avant de "faire"

l' artiste . D' elle on connait surtout les Nanas, elle a cherché dans de nombreuses

voies auparavant . On la connut pour cette forme d' action painting : ses tirs à la carabine

sur des tableaux cibles .

Tout un symbole diront les psy de service ; elle tire sur l'image de l' homme ,manifestant

ainsi sa haine du male .Plus simplement , j" ai lu un texte où elle s" émerveille de cette

recréation , chaque cartouche de couleur ajoutant à l' œuvre initiale . De plus elle confiait

la carabine au spectateur pour qu' il joue son rôle de création .

NIKI de SAINT PHALLE   SUPER NANA
Jodelle
Jodelle

N' est elle pas magnifique ,en combinaison blanche ,l' arme à l' épaule ;

elle ressemble aux icones des B D de l' époque :Barbarella , Jodelle ,

Pravda , toutes héroïnes super-sexy , provocantes et toujours victorieuses

des males qui barrent leur chemin .

Et ici jeane Fonda dans le role de Barbarella film de 1968 d' apres la B D de Forest Cette bande dessinée, qui fut interdite par la censure gauliste, meritait mieux que Vadim pour la porter au cinema .

Et ici jeane Fonda dans le role de Barbarella film de 1968 d' apres la B D de Forest Cette bande dessinée, qui fut interdite par la censure gauliste, meritait mieux que Vadim pour la porter au cinema .

NIKI de SAINT PHALLE   SUPER NANA

Je sais que vous appréciez mes juxtapositions improbables ,aussi voici

une photo de Niki de saint Phalle au milieux de ses Nanas gonflables ..

.une vague ressemblance avec Jeane Fonda ,n" est ce pas ?

Tout au moins deux femmes qui allient la beauté avec l 'intelligence et

le courage ..

Revenons à notre sujet , il faudrait des pages pour retracer l' œuvre de

Niki de Saint Phalle tant elle est abondante et diversifiée

Je ne vais pas vous retracer l' évolution de ses créations : des Tirs aux Monstres, aux crucifixions

et aux accouchées tous les medias redécouvrent N de St P. en cet automne ,mais vous faire

partager quelques réflexions quelques flashs qui s' imposent à moa .

La naissance des Nanas ? N de st P dit avoir reçu un choc en visitant à Barcelone le

Parc Güell œuvre de Gaudi, en 1955 . Voila ce qu' elle veut faire . Quelques années

plus tard ....maturation et l' occasion...elle exécute une sculpture d' une amie enceinte

jusqu' aux yeux , ventre sphère énorme ,hanches généreuses . Le plâtre en est tatoué

couleurs vives et joyeuses . Est ce la naissance de la première Nana prête elle même

à l' accouchement .

le Park Guêll à Barcelone

le Park Guêll à Barcelone

N de st P. multiplie alors les sculptures de femmes mamelues au cuisses hypertrophiées

jusqu' à parvenir à une perfection des formes, du mouvement ,des couleurs ,bien qu' elle

dise aimer l' imperfection . Un autre de ses slogans Le monde est rond ,le monde est un

sein.......Mais elle reste pour le public et le monde de l' art une dilettante ,fille de banquier .

Elle qui depuis ses 18 ans a rompu tous liens avec sa famille et se donne totalement à son

art dans son combat avec la matière .

C'est à Stockholm qu' elle crée avec Tinguely HON (Elle en suédois) une œuvre majeur du

XXème siècle . Vous avez vu des photos : c' est cette forme féminine allongée , cette statue

où le visiteur pénètre par le vagin et se trouve alors dans un univers de rondeur ,de

douceur ,un habitat de rêve . Si l' on exclut les délires du facteur Cheval c' est la première

sculpture habitable ;encore que pour Cheval et Gaudi ce sont des architectures sculpturales

Hon c' est une œuvre fantastique et phantasmatique ,ce vieux phantasme du retour in utero

On pense au film d' Almodovar "parle avec elle" . Mais Almodovar c' est un demi siècle plus

tard , N de st P. a pu executer cette sculpture en Suède , en France un tel projet eut été

interdit ,trop scandaleux .

Durant des années N de st P. "construit" ses sculptures habitables ,peintes et recouvertes

de mosaïques . Des dizaines de maquettes pour réaliser des constructions encore plus

importantes ,des villes ,une église pour toutes les religions , un serpent école maternelle etc

HON  à  STOCKOLM

HON à STOCKOLM

NIKI de SAINT PHALLE   SUPER NANA

Parmi ses premières sculptures habitables , un

"cabanon"dans le midi ,construit à Plan dela Tour

dans le Var . Avec Tinguely elle a construit pour le

metteur en scène Rainer Von Hessen "le rêve d'

oiseau " . Je comparerai ,si j' osais ,cette construction

avec le cabanon édifié par C.E.Janneret (Le Corbusier

)au Cap Martin car tout les oppose Pour .N de St P.les

courbes s' opposent à l'angle droit comme le féminin

au masculin ,la douceur ,le care à la violence et à l'égoïsme .

Elle réalise dans les espaces publiques des champs

de sculptures , des fontaines , des sculptures à escalader

pour les enfants de tout âge Mais son grand œuvre, le resumé de

cette vie de travail et de création c' est le Jardin des Tarots qu' elle bâtit en Toscane durant

presque vingt ans ,sans aucune aide publique ou privée .. De plus elle eut à l' époque de

graves difficultés avec la mairie du lieu (toujours l' administration) .

donc près de 20 ans de travail ,aidée par ses amis et surtout par Tinguely avec qui ses

œuvres se mêlent et s'entrecroisent: comme l'Injustice de Tinguely emprisonnée dans

la Justice une gigantesque nana portant les plateaux de la balance sur ses larges seins .

Son chef d' œuvre elle l' a construit comme une cathédrale ,aidée par tous ses assistants :

maçons , mosaïstes ,céramistes ,verriers . Son art c' est sa vie et son art lui dévore sa vie:

Elle souffre d' arthrite rhumatoïde et l' inhalation des solvants (polyesters) provoque des

dégâts qui altèrent sa santé . Malgré cela elle termine le jardin des Tarots et plante des

dizaines d' œuvres tout autour de la planète .

la cour du chateau de l'Empereur

la cour du chateau de l'Empereur

construction de l' imperatrice , sculpture dans laquelle N de st P. vecu plusieurs années avec sa famille
construction de l' imperatrice , sculpture dans laquelle N de st P. vecu plusieurs années avec sa famille

construction de l' imperatrice , sculpture dans laquelle N de st P. vecu plusieurs années avec sa famille

NIKI de SAINT PHALLE   SUPER NANA
NIKI de SAINT PHALLE   SUPER NANA
NIKI de SAINT PHALLE   SUPER NANA

L' œuvre de Niki de st Phalle est gigantesque et on pourrait en parler des heures.

le baroque dans son œuvre et pourtant l'évidente nécessité de chaque détail

le bestiaire fantastique

le soin du détail

la peau des œuvres : peinture ,mosaïques collages

le masculin-féminin:: de la femme dominatrice a l' équilibre femme-homme

les intérieurs de ses sculptures comme la grande salle de l' impératrice ,ses murs couverts

de fragments de miroirs et agrémentés de sculptures

la symbolique ,la mythologie l' ésotérisme dans son œuvre

Voici de quoi discuter des heures.......

Aussi vous pouvez vous rendre au Grand Palais ,vous pouvez également faire le NIKI-

TOUR ;le voyage à la recherche de ses œuvres .

Stockholm bien sûr , Copenhague ,Hanovre ,Druisbourg

Bâle et aussi pour le Tinguely Museum

Paris fontaine Stravinski , Nice

un détour par Barcelone ,hommage au Park Gûell à Gaudi

et le jardin des tarots en Toscane il giardino dei tarocchi

Capalbio Garavicchio 58011

ouvert d' avril à octobre

Israel avec le Golem du parc Rabinovitch

et sur la côte pacifique Escudido en Californie

et San Diego

et beaucoup d' autres lieux

l' art de Niki de st Phalle se trouve dans la rue ,sur les places, dans les parcs ; son désir

était de créer pour le peuple ,celui qui passe dans la rue . Pour elle l' art est ce qui l'a

sauvée de la dépression ,de la folie et permis de surmonter la maladie ; c' est cet art qu'

elle voulut donner à tous

si un spectateur de mon œuvre vit une minute de bonheur ,alors j' aurai réussi

et ............... je me définis réalisateur de rêve

Par respect pour la femme et l' artiste il est nécessaire de se préoccuper de la pérennité

de toutes ces œuvres qu' elle a semées à travers le monde.

si vous désirez lire un texte de grande qualité agrémenté d' une iconographie très

complète, achetez DADA la revue d' art pour les enfants ...heureux enfants ! http://revuedada.canalblog.com/

Repost 0
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 06:41

Je vous avais prévenu : l' exposition Bissière au Musée de Lodève est un des évènements

majeurs de l' été . Pourquoi ? En effet il est rare qu' un peintre important par son œuvre

passe aussi discrètement ,reconnu mais juste ce qu' il est nécessaire par le monde de la

culture , juste ce qu' il faut pour que l' on ne dise pas être passé à coté d' un artiste

important dans son siècle

Je me permettrai de comparer le destin de Bissière à celui de Delteil : tous deux

provinciaux faisant leur formation et leur premières armes à Paris , obtenant un début de

consécration et retournant vivre leur vie d' homme dans le pays , le paysage, de leur

enfance , loin du tumulte et des préoccupations de Babylone . Tous deux tentant dans

la recherche de leur vérité la voie rude de la vie simple et d' un ascétisme hédoniste .

Cette exposition est une rétrospective , elle montre le cheminement d' un créateur sur plus

d' un demi siècle ? On y voit les œuvres de "jeunesse " ,cette période d' apprentissage qui

dure jusqu' à ses 50 ans ... On y sent les influences : Césane surtout et aussi Braque et

Picasso dans certains nus . Il est dans l' air du temps , sa production très Art-déco lui donne

reconnaissance et aisance .

Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE

TOUT LE PASSE N'EST QUE CHEMINEMENT . MA JEUNESSE A COMMENCE à SOIXANTE ANS , C' EST ALORS SEULEMENT QUE J' AI FAIT QUELQUE CHOSE DE VALABLE .

Voici comment avec humilité Bissière considère sa production antérieur à 1946 .

A la fin des années 30 il s' éloigne de ses occupations parisiennes ; avec l'

entrée en guerre , puis l' occupation Bissière se replie à Boissierettes ,propriété

qu'il a hérité de sa mère . Il y séjournera toute la période de guerre avec Mousse

sa femme et Loutre son fils .

Une ligne pour parler de Loutre ce fils né en 1926 . qui enfant accompagne son père dans

sa recherche et deviendra ce peintre qui signait Loutre B. lien

http://imago.blog.lemonde.fr/2012/04/09/hommage-a-louttre-b/

Donc Bissière vit dans le Lot un rève bucolique et frugal , élevant ses vaches ,soignant

ses abeilles . cette époque de la guerre n' est pas une période de production artistique,

Peut etre a t il besoin de se vider de ses connaissance ,retour vers une innocence ,loin

de ses talents de critique littéraire et artistique ,de ses années d' enseignement à l'

académie Ranson . C' est cet homme nouveau qui offre à partir de 1946 cette part si

personnelle de son œuvre .

On a beaucoup parlé de ces grilles ,ces trames qui structurent ses œuvres . Est ce une

armature graphique qui lui permet après de poser les touches de couleur mainte fois

remaniées superposées . Une video présentée à Lodève nous montre Bissière au travail

plusieurs pinceaux en main posant les couleurs sur la toile .

Dans ce nouveau langage il utilise des idéogrammes ,logés dans des cases des œuvres.

Ce sont ces idéogrammes qui sont reproduits un peu partout sur les trottoirs avoisinant le

Musée .Quand l' exposition sort du musée et envahit la ville C' est assez bien venu ;

certaines œuvres de Bissière s' apparente par avance au street art .La Venus Noire de

1946 fait songer aux Basquiat de 1980

la Venus Noire de 1945

la Venus Noire de 1945

jaune et gris , peinture à l' oeuf année 1950  ici ces idéogrammes "écriture" de Bissière à partir de cette période

jaune et gris , peinture à l' oeuf année 1950 ici ces idéogrammes "écriture" de Bissière à partir de cette période

Bissière artiste en recherche

" Ne cherchez pas à faire un dessin ou un tableau <<réussi>> cela n' a aucun intérêt

Cherchez plutôt à apprendre quelque chose et à faire un pas en avant ".

Bissière s' est essayé dans de nombreux domaines ; ici la peinture à l' œuf qui permet des

couleurs plus vives , plus de brillant . l' architecture : c' est lui qui fait les plans de sa maison

construite en 1924 au 41 square Montsouris . Avec Mousse, sa femme, il réalise des

tapisseries ,utilisant la technique du patch work ; en voici un exemple?

Roger  BISSIERE

Il sculpte également ; chapiteaux pour Boissierettes et assemblage d' objets pour figurer

un christ , un oiseau....un cerf- volant en forme d' ange .

Pour l' édition de livres rares il grave des bois : ce sont ceux de " Cantique à notre Frère

Soleil " de st François .François d' Assise qui restera au long de sa vie un Maitre .

Il essaye tous les supports : panneaux de bois , huile sur papier marouflé sur bois , et

meme la toile à matelas tendue sur des chassis rustiques .

Il utilise l' huile et la peinture à l' oeuf ,le fusin ,l' encre ,le brou de noix ,la gouache ,la

technique du papier découpé .

Oeuvre diversifiée qui aboutit à la fin de sa vie à ce ruissellement de couleurs .

Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE

Une amie qui visitait cette exposition avec moi me dit ....je vais dire une c....mais cela

me fait penser à Klint . Moi aussi j' avais ressenti cette correspondance .

Chez Klint on voit ce genre de juxtaposition de taches de couleurs et formes géométriques

qui se voudraient vêtements , tissus pour recouvrir ou exalter la beauté de ces corps

alanguis et qui sont des œuvres en elle-même .

KLINT    amies II  (detail)

KLINT amies II (detail)

Pour la fin voici le plus émouvant .le 13 octobre 1963 décède Mousse ,la compagne d' une

vie ; Pour se sortir de sa douleur , la magnifier ,Bissière crée durant deux ans ce qu' il

appelle " le journal " Une série d' œuvres de formats équivalent: environ 35 X 25 .

C' est plus qu' un testament , c' est l' aboutissement d' une vie de recherche . Ces petits

formats à eux seuls justifient que vous vous déplaciez à Lodève

Bissière meurt à Boissierettes le 2 décembre 1964

Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE
Roger  BISSIERE
Repost 0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 06:16

Pour ne pas bronzer idiot , un brin de culture après la plage . Un grand choix de festival

s' offre à vous , si les intermittents n' interrompent pas les festivités : festival de Radio-

France Montpellier , Montpellier Danse ,le Jazz à Sète ,à Junas ,Vauvert...Sans doutes

plus de mille soirées entre Gard et Hérault , dur de faire son choix :

Je vous proposerai mon choix de visites muséales des expositions de l' été .

Au musée Fabre : VIALLAT ,une grande rétrospective de ce peintre nîmois un des promo-

teur du groupe Support Surface , vous connaissez ,ce peintre qui nous présente

des rangées de formes (des haricots ,ou des osselets ) et ce depuis bientôt 50 ans .

Je vais pour ma part zapper cette célébration ,la laissant à ceux pour qui la répétition

du motif ne lasse pas .

C' est par contre avec impatience que j' attend l' expo du Musée Fleury à Lodève . La poli-

tique de cette institution est assez sympathique : ils regroupent chaque été des œuvres d'

artistes un peu méconnus et injustement oubliés . Ils offrent alors des œuvres majeurs de

ces artistes plutôt que de présenter des œuvres mineurs d' artistes prestigieux . Bissière

c' est un artiste qui entre sa vie parisienne et son refuge du Lot a laissé une œuvre très

divers du figuratif à l' abstrait ,utilisant des modes d' expression multiples . Début de cette

éxpo le 5 juillet.

UN  ETE  A  MONTPELLIER

Une autre manifestation a retenu mon attention ,celle du Musée Paul Valery à Sète .

70 œuvres de Joan Miro .

A sète encore Peter Downsbrough au MRAC

A Sète toujours Fin de fiesta à Seville ,une expo réunissant une trentaine d' artistes

andalous avec en prime Di Rosa.

Pour Montpellier j' ai noté dans ma pérégrination Combas au Carré St Anne . Il est annoncé

des œuvres en grisaille du maitre sétois ; aurait il laissé au vestiaire sa palette colorée ?

je suis curieux de le voir . Autres œuvres de Combas associé à Lasdilas Kijno à l' espace

Dominique Bagouet . les deux sont gratuit et fermées le lundi .

Je vous promet des commentaires et des belles images pour le mois prochain .

Bel été !

un COMBAS - KIJNO  très sobre pour un combas

un COMBAS - KIJNO très sobre pour un combas

Repost 0
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 18:01
VAGUE BLEUE BRUNE OU NOIRE

Au lendemain des élections européennes et du triomphe tellement

prévu de Marine le Pen , je ne vais pas pleurer sur ce résultat

incontestable . S' il est beaucoup de raisons qui ont conduit ces

électeurs à un vote décomplexé en faveur de l' extrême droite

,prenons un recule de quelques dizaines années ....

Il y a la théorie des trois droites de René Rémond ,je crois, il partage

les droites en orléanistes,bonapartistes et légitimistes ; cette

catégorisation a fait les beaux jours des étudiants en science po et de

la sociologie politique ; elle est peut être un peu désuète .Ou placer les

nazis et les fascistes ? Ce sont des formes de gouvernements

étrangères qui ne concernent pas notre pays me dit on .

Le 6 fevrier 1934 la France a connu sa tentative de coup d' état ,

avec les Ligues et le colonel de La Rocque C ' est cet échec qui a

provoqué le sursaut des gauches et le Front Popu

Le 6 février la république a vacillé et elle aurait pu être remplacée par un régime fachiste .

Qu' est un régime fasciste ? Un système qui refuse le jeu démocratique c' est à dire la

possibilité d' une alternance ; les fascistes ne reconnaissent ni droite , ni gauche mais

la tendance vers un parti unique autoritaire aux mains d' un chef mythique . Les fascistes

considèrent le droits humains comme une faiblesse coupable des démocraties ? Les

fascistes ont besoin de boucs émissaires car ils construisent leur idéologie sur la haine .

Les fascistes s' opposent avec violence aux intellectuels qui ne peuvent être que dégénères

Les fascistes sont les vrais patriotes et leurs discours célèbrent la partie, la nation ,le repli

identitaire .

Le Colonel de La Rocque et ses Croix de Feu voulaient instaurer un état fasciste , il n' est

pour en être convaincu qu' à lire la presse de cette époque. Tous : Croix de Feu ,

Jeunesses Patriotes de Taittinger ,camelots du roi , voulaient la chute de " LA GUEUSE".

Ce n' était qu' une infime minorité me direz vous ! Que nenni ; le front populaire gagne les

élections mais son gouvernement n" est que de courte durée Les droites extrêmes se ren-

forcent certains considèrent que des élections en 1940 si la guerre n' avait pas été déclarée

auraient pu porter les fascistes au pouvoir démocratiquement élus comme en Italie ,comme

en Germanie . Les événements en ont voulu autrement et ce sont les pouvoirs votés au

maréchal Pétain qui ont amenés les ligues fascistes aux commandes .

L' extrême droite par les faits de collaboration s' est trouvée déconsidérée pour un demi

siècle mais elle se trouvait toujours présente émergeant par moment suivant les

circonstances : poujadisme , O.A.S. Ordre Nouveau, Occident , GUD .

Je me souviens avoir croisé à Assas des bandes armées de manches de pioche qui

venaient casser du "bolcho" et semaient la terreur . Elles étaient dirigées par un borgne

en tenue de para ,on disait qu' il tenait librairie et que l' on y trouvait mein Kampf et des

enregistrement de chants nazis . Mais le jeune Front National restait à la marge du monde

politique ; il fallut le jeu politique de F Mitterrand et son choix électoraliste pour que le F.N.

connaisse ses premiers succès . Néanmoins il restait peu fréquentable ,par provocation

se réclamant proche de tous les néo-nazis . Un coup de peinture bleu marine sur les

chemises brunes et le loup se fait chien de berger ...que de métaphores . Les circonstances

sont favorables au populisme et le système démocratique lui permet de croitre et multiplier

dans toute l' Europe .

Ainsi le discours de ces vainqueurs du suffrage me fait avoir honte de ma patrie (la terre de

mes ancêtres ,patria terra ) C' est paradoxal ces défenseurs du nationalisme me font avoir

honte de la France .

Pour m' en remettre je vais vous parler de quelques français ,des juifs des métèques et

des parpaillots qui me font espérer en ce pays .

Dans ce Panthéon de personnalités remarquables qui me redonnent courage et l' espoir

dans notre humaine nature :

Albert Camus

Romain Gary

André Chamson

Stephan Hessel

tous de la même génération , celle qui dut faire un choix clair à une époque troublée où

"l' on prenait les loups pour des chiens " ,tous indéfectiblement humanistes .

note en bas de page : Si l' Histoire vous interesse je vous conseille de chercher des

informations sur ce Colonel de La Rocque .C'est un personnage complexe ; peut être

un homme de convictions , fidèle à une idée de l' honneur . Poursuivi ,condamné ,il a

été réhabilité post mortem .

Repost 0
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 08:21

Comme toujours j' ai un métro de retard...au Petit Palais est présentée une rétrospective

de l' œuvre de Carl Larsson ,et ce jusqu' au 8 juin 2014 .

Larsson est un peintre suédois plus connu dans les pays scandinaves et l' Allemagne qu'

en France où son œuvre a été considérée comme anecdotique .

Anecdotique elle l' est moins que celle de ses contemporains "les peintres pompiers" ,cette

peinture académique qui entre deux scènes d' histoire (le grand genre) a produit nombre

de "scènes de genre" profondément ridicules .

Et pourtant à ses débuts Larsson s' est fait remarqué comme peintre d' histoire ce qui lui

valut une bourse d' études pour Paris . C'est sans doute auprès des peintres de Barbizon

qu' il découvre la peinture en plein air ,sur le motif . C'est là également qu'il rencontre une

jeune suédoise qui sera sa femme Karin .Elle sera au long de sa vie sera son modèle, sa muse ,

son aller-ego .

L' œuvre de Carl Larsson nous apparait comme un album familial de photographie . Il

excelle dans l' usage de l' aquarelle qu' il utilise pour la mise en couleur du dessin .

Dans ses œuvres ce qui surprend d' abord c' est le cadrage ,la recherche de

perspectives originales , le choix de la composition, des lignes de force . C' est très

savant ,très recherché , mais le résultat est sans afféterie ,sans affectation et au contraire

simple ,naturel .

CARL LARSSON  la maison du bonheur

Voici un exemple de ses compositions très sophistiquées et aussi très naturelles ;on semble

s'être introduit par effraction dans l' intérieur des Larsson . Karin se repose , d' elle on ne

distingue que les mains posées sur la table doigts croisés ; peut être est ce un geste qui lui

est habituel . On ne voit pas Karin et néanmoins elle nous fait face dans le portrait que son

mari a peint sur la porte face à nous ....retirons nous sur la pointe des pieds en respect de

cette "sieste du dimanche ".

CARL LARSSON  la maison du bonheur

Un autre exemple ce tableau intitulé " la chambre de papa dans les années 1890 -1899

Larsson ne dit pas ma chambre mais il se présente en tant que père "papa" Mais papa

où t' es ? En examinant mieux la chambre on voit le peintre caché par un des rideaux

du lit ,il est debout devant sa glace et sans doute se rase t il . Dans ces scènes d' intérieur

qui montre les Larsson et quelques uns de leurs huit enfants ,il n' existe que très peu de

vues frontales : les habitants de cette maison sont représentés souvent de dos ou de trois

quart dos comme si ces vues étaient des images volées à leur intimité . Ce choix de la

position des modèles je l' avais déjà observé chez Berthe Morisot autre peintre intimistes .

Comme Larsson elle peint les personnes de son entourage :sa fille ,sa nièce et on voit au

long de ses créations grandir ces enfants qui deviennent des jeunes filles puis des femmes.

Larsson nous invite à suivre la croissance de ses enfants ,leurs jeux ,leurs travaux ,leurs

études sur plus de vingt années . Nous sommes spectateurs des évolutions d' une famille

heureuse dans cette maison de SUNDBORN qui est aussi un personnage dans l' œuvre de

l' artiste . Parallèlement à la croissance des enfants on assiste à celle de la maison . De

tableau en tableau on voit évoluer la" cabane" en construction plus importante puis en

véritable ferme lorsque Larsson acquiert la ferme et les terres voisines de Spadarfvet.

Pour vous donner l' importance du lieu , il publia en 1899 un ouvrage illustré" notre maison

où se mêlent la visite des différentes pièce et la description des occupants en situation .

Si Lilla Hyttnas senble la maison du bonheur ,elle n' est pas exempte de drames : le décès

de son fils Ulf et la grave maladie de Karin sa femme . Il nous fait participer à la joie de

la maisonnée lorsque "ma femme chérie, ma pauvre petite femme amaigrie....elle est

sauvée" . Scène émouvante des enfants déguisés , sans doute en personnages de la

mythologie scandinave, fêtant leur mère : "voeux pour la sainte Karin"

CARL LARSSON  la maison du bonheur

Au delà de la vie familiale les œuvres de Larsson reflètent une forme de vie à la suédoise :

une vie simple ,la famille ,les animaux ,la nature . Les Suédois se sont reconnus dans ces

œuvres et ils vouent un veritable culte à Larsson ; la maison Lilla Hyttnas est un lieu touris-

tique incontournable . Aujourd'hui c'est avec nostalgie qu' ils célèbrent les œuvres du

peintre mais je pense qu' en son temps Larsson a participé à l' élaboration de ce mode de

vie suédois . Ses tableaux ,leur publication en ouvrages ,best-sellers en Suède et en Alle-

magne , ont créé une atmosphère originale dans la décoration . Que peut on y trouver?

Des couleurs qui dominent : le gris et gris bleu et l' ocre rouge en couleur chaude .

De grandes ouvertures vers l' extérieur qui permettent à la lumière de pénétrer

Des meubles de style Gustavien et de simples étagères où se rangent des livres ou des

poteries utilitaires

Les tapis et tissus brodés ,certains ont été créés par Karin .

Nous sommes à des années lumières des intérieurs bourgeois dans la France de cette époque

CARL LARSSON  la maison du bonheur
CARL LARSSON  la maison du bonheur

Ces vues de différentes pièces pourraient être extraites d' une revue de décoration sauf qu' il y

règne un certain désordre ,le chien couché sur le tapis ,les mules oubliées, la pipe et le livre

délaissés ; tout indique que vous venez d' interrompre la sieste du maitre de maison qui en

se levant a rejeté la couverture sur le bras du lit de repos .

L' autre scène s' intitule "puni et mis au coin" L' enfant puni qui boude sur sa chaise .Il

existe une grande symétrie dans la composition ; la chaise vide symétrique de la chaise

sur laquelle est assis le petit garçon ,renforce son impression de solitude ;de plus l' image

de la mère peinte sur la porte lui tourne le dos .

De son séjour en France Larsson a subi l' influence de l' école de Barbizon ; les scènes

de la vie rurale font songer à Millet , le peintre se qualifie lui même d' artiste et d' agricul-

teur et quand il peint les paysans c' est sans misérabilisme ,avec ampathie .

la récolte des pommes de terre   et     l' étable ou l' on apperçoit Johanna en train de traire
la récolte des pommes de terre   et     l' étable ou l' on apperçoit Johanna en train de traire

la récolte des pommes de terre et l' étable ou l' on apperçoit Johanna en train de traire

pour terminer une oeuvre de Larsson où l' on voit la leçon qu' il a prise des impressionnistes

pour terminer une oeuvre de Larsson où l' on voit la leçon qu' il a prise des impressionnistes

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de loup gris
  • Le blog de loup gris
  • : je me promene à pieds en des lieux deserts ou tres frequentés au rythme de mon humeur preferences pour les Cevennes et les Alpes du Sud
  • Contact

Recherche

Liens