Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 06:41
HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES

O comme orchidées.

Il y a longtemps j' avais publié un certain nombre de photos des orchis rencontrées

sur ma route , lors des modifications apportées à la gestion des blogs , cet album

de photos a disparu aux oubliettes . Alors je vous donne à nouveau les meilleurs

vues que j' ai prises d' orchidées sauvages .

Comme vous le savez sans doute orchis , le nom de la famille des orchidées vient de

orkhidion en grec petit testicule . Il parait en effet que la partie souterraine de ces

plantes est divisée en deux bulbes d' où l' analogie avec l' anatomie masculine .

Je n' ai pas cru bon de vérifier respectant leur intimité et puis ce sont pour la plus

part des espèces rares ou protégées .

Ce sont des plantes vivaces et d' année en année on peut les voir refleurir

au même endroit . J' ai un petit champ d' orchidées pyramidales dans ma

garrigue ,il fleurit en avril-mai et avec le temps cette colonie croit et multiplie .

HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES
HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES

Voici maintenant une orchis papillon (anacamptis papillonacea) .

J' avais l'habitude de la visiter en sa résidence dans le parc

de Sophia Antipolis , un endroit charmant avec une petite

mare et un banc de bois pour lire ou méditer .

une autre " papillon " admirée dans le même lieu

une autre " papillon " admirée dans le même lieu

HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES

Beaucoup moins charmant mais spectaculaire quand on se donne la peine de

l' observer : c' est l' Orchis Bouc . Cette orchidée ne dégage pas une suave odeur

comme sa lointaine cousine la vanille ; le soir après les grosses chaleur elle exhale

une odeur assez pestilentielle .Voila pourquoi bouc .

Son nom savant est Himantoglossum Hircinium , ce qui signifie" langue en lanière "

la même de plus près  ...  Qelles langues .

la même de plus près ... Qelles langues .

HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES

Toujours dans la série orchidées , voici quelques fleurs parmi l' espèce Ophrys ; celles qui

pour leurrer l' insecte polinisateur ont choisi un déguisement très ressemblant.

divers photos d' Ophrys Abeille ,Frelon ou Elevé

HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES
HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES
HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES

pour finir la promenade une que j' aime bien le Céphalanthère Rouge

avec ses fleurs élégantes comme des oiseaux

HISTOIRES D ' O .....   DES  ORCHIDEES SAUVAGES

HISTOIRE d' O

JE VOULAIS VOUS PARLER D ' ONAGRE

CE SERA POUR UNE PROCHAINE FOIS

Repost 0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 08:58
ROUGEQUEUE   familier

Depuis le début du printemps j' avais souvent la visite de

rougequeues alors que je "bricolais" dans mon atelier C'

étais plutôt sympathique sauf que l' oiseau avec sa petite

tète de piaf ne trouvait pas la sortie et se cognait aux velux .

Un jour même où il se heurtait à la fenêtre close je l'ai

sauvé des griffes du chat . Mais le va et vient m' a indiqué

qu' un couple avait élu domicile dans un trou du mur sans

se soucier de mon avis . Je suis devenu persona non

grata . Dans leur circulation incessante pour le nourris-

sage des petits ,il m' ont fait sentir que ma présence n' était pas souhaitée

Ils savent se faire comprendre Je lis dans le guide des chants d' oiseaux " durant l' époque

du nid , le male défend avec beaucoup d' agressivité son territoire. Les intrus sont harcelés

par des cris secs :tic tic tic ... qui deviennent durs et gutturaux en cas de colère : ké ké ké

Je ne me suis pas offusqué de cette absence de courtoisie ,mais un problème nouveau

est apparu : je m' absentais plusieurs jours et ne pouvais laisser la porte ouverte au

passage de mes nouveaux locataires . Je ne pouvais pas non plus entrebâiller un velux

le temps étant à l' orage , alors pour donner quelque chance à la nichée j' ai délibérément

percé la porte de grange qui ferme mon atelier . Voilà le couple de rougequeues bénéficie

d' une entrée privative à leur usage exclusif . J' ai observé leur découverte de cette

ouverture . Il ou elle (on ne distingue pas les sexes dans cette espèce) a entrepris un vol

stationnaire , face à l' ouverture ; puis s' est perché (ée) dans l' épaisseur de la porte ,

enfin rassuré a plongé dans l' ombre pour rejoindre son nid .

Question : comment appeler cette ouverture ? ce n' est pas ,du moins je l' espère , une

chatière .!

ROUGEQUEUE   familier
ROUGEQUEUE   familier
ROUGEQUEUE   familier
le nid et deux de ses occupants

le nid et deux de ses occupants

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 13:11
Papillon colibri

Vous avez sans doute remarqué en été ce papillon infatigable qui

butine les fleurs une à une . Il ne se pose pas ,mais comme le

colibri ( l' oiseau ) il pratique le vol stationnaire .

Colibri c' est un joli nom ,officiellement il se nome Moro-Sphinx . et

même selon Linné macroglossum stellatarum ,parce qu' il possède

une langue presque aussi longue que son corps ...25mm Ainsi va t

il ,butinant tout le jour, il lui faut une grande quantité de nectar pour

permettre son vol incessant . J' ai appris que ce papillon est un

migrateur , il part du sud de l' Europe pour aller jusqu' en Suède et

parfois repart vers le Sud à la fin de l' été .

C' est vraiment un infatigable butineur et voyageur .

J' ai aussi appris que notre sphinx était à la naissance attiré d' abord par les fleurs bleus

,c' est sans doute pourquoi je l' ai photographié sur la sauge en fleurs.

il me semble que ce sphinx possède des ailes diafanes,trensparentes,alors que je l' avais toujours observé presentant des ailes grises

il me semble que ce sphinx possède des ailes diafanes,trensparentes,alors que je l' avais toujours observé presentant des ailes grises

Papillon colibri

voila l' explication : ce sphinx est en fait le sphinx gaze Hemaris Fuciformis ou encore

sphinx du chèvrefeuille ailes transparentes avec une large bordure marginale brun-

rouge . Sa chenille 5 cm de long vert pale (ou rougeâtre ) bandes jaunes et la corne typique

des sphinx est brun rouge .

Merci à mon informateur .

Repost 0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 09:22
MONTOLIEU des LIVRES et encore des LIVRES

Je me trouvais à Carcassonne pris dans la déferlante de touristes ; je ne regrette pas

ma journée au coude à coude avec des Allemands , des Anglais ,des Chinois ....mais

surtout j' en ai profité pour m ' échapper vers un village proche MONTOLIEU .

Voila des années que je veux déambuler dans ce lieu consacré au livre . Rendez

vous compte des ruelles où les commerçants sont des libraires ; un rêve de nostalgie !

Donc un village ancien avec une quinzaine de libraires et un musée : le Musée des Arts

et Métiers du Livre . Dommage le musée était fermé ....,ce sera pour une autre fois .

Quant aux librairies , j ' avais prévu le coup et laissé ma carte bleu en lieu sûr aussi

je ne disposais que de quelques dizaines d' Euros . je me suis néanmoins offert une

bio de De Stael (sa période antiboise) , un guide de la citée de Carcassonne très

technique et bien illustré datant de 1912 , et puis retour vers mon adolescence ; les Nourritures Terrestres . C'est un exemplaire de 1940 , déjà la 112ème édition dans la Blanche ( un peu jaunie ) de Gallimard . Ce n' est pas un "poche" ,ce n' est pas la Pléiade ,c' est autre chose , comme quoi l' objet livre par sa forme ,son toucher...son

odeur influe sur la manière dont on perçoit le contenu . Ce volume jauni m' a apporté un ensemble de sensations que je n' avais pas connu depuis longtemps et peut être oublié .

Il y a les Nourritures : Nathanaël je t' enseignerai la ferveur , les injonctions, les rondes

et les aphorismes . Et il y a l' objet : un livre à l' ancienne dont il faut couper les pages ,

libérer le feuillets . Personne avant moi n' a lu ce livre ,et s' il a été écrit il y a plus d' un

siècle il s' offre à moi comme si j' en étais le premier lecteur . Un lien s' établi ; une

intimité qu' aucune tablette numérique ne pourra reproduire .

Voilà pour la minute nostalgie ,le coupe- papier à la main .

Pour en revenir aux librairies , dans votre promenade ne zappez pas "La Manufacture" qui

se situe dans le bas du village et que vous risquez de manquer si vous ne la cherchez pas .

Dans d' anciens bâtiments d' une manufacture royale c' est un monde à elle seule.

Ce village vous offre aussi une solide église gothique ,disproportionnée pour un si petit

village , qui s' il a connu une population beaucoup plus importante ne justifie pas un édifice

aussi monumental . Ce phénomène ( édifices de culte écrasant par leur taille et leur aspect

massif le village qui les entoure ) se remarque dans toute la riche plaine qui se deroule de

Toulouse à Narbonne .

Dans votre découverte du village suivez l' indication d' un point de vue en montant la rue de la mairie ...vous ne serez pas déçu par ce surplomb sur les gorges de la Dure et ces parcelles de jardins accrochées dans le vide ,maintenues par des traversiers .

Pour ne rien oublier , il existe près de la manufacture une verrerie d' art ....une librairie

salon de thé pour les heures bleues ....des galeries d' art et bien sûre quelques restaurants .

Une dernière remarque : plusieurs lieux portent le nom de Jean Guéhenno . Cet écrivain

né en Bretagne fut marié à une originaire de ce village et y fit de nombreux séjours .

Je me souviens de Changer la Vie ,récit de l' enfance de Guéhenno à des années lumières

de la société de consommation , je me souviens de l' orange ,unique et somptueux cadeau

de noël , que l' enfant laissait pourrir plutôt que de déguster ce fruit trop rare et trop magique .

Il est aussi bon de rappeler ,une plaque posée sur le mur d' une ancienne usine y contribue,

Montolieu a connu son camp de regroupement, d' internement pour l' accueil en 1939 ; des réfugiés espagnoles en 1939 ; Si vous êtes curieux des agissements de la république française et de ses administration en 1939 -40 je vous conseille la lecture de A KOESTLER

le journaliste écrivain ,témoin de son temps ,qui a beaucoup gouté aux prisons et camps

La Lie De La Terre écrit de janvier à mars 1940 est éclairant .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_Koestler lien vers la biographie de ce personnage complexe .

une facade à colombages et en encorbellement

une facade à colombages et en encorbellement

les jardins perchés au dessus de la Doure

les jardins perchés au dessus de la Doure

l' église St André

l' église St André

Repost 0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 08:00
LIEN

VOICI UN LIEN VERS LE BLOG OU JE PROPOSE UNE FOULTITUDE D' OBJETS

A LA VENTE

http://brocante.de.loup-gris.over-blog.com/rugbyman

LIEN
LIEN
Repost 0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 16:38
PASSERAGE DRAVE

J ' avais la suffisance de penser connaitre la végétation des garrigues et du bord des chemins . Ce matin en circulant en voiture j' ai été surpris par l' abondancede plantes en fleurs ,se développant en massifs sur le bord de l' asphalte. Il me fallut donc me garer et voir de plus près de qui il s' agissait .

J' ai pris un échantillon et voici ce que le scan peut vous montrer .

Renseignement pris il s' agit du Lepidum draba , plante commune des plaines d' Europe de l' est . Petite description : c' est une crucifère (fleurs à 4 pétales ) famille du choux , feuilles altèrnes , pointues d' un vert un peu gris ; les fleurs sont minuscules mais réunies en corymbes (bouquets) et elles sont très parfumées .

J ' ai lu que les graines de ces plantes étaient souvent diffusées en mème temps que les semences de céréales . Il y a en effet en contrebas une parcelle semée en blé . J' ai d' ailleurs remarqué au milieu du blé en herbe des pieds de cette passerage .

C' est une plante vivace qui doit tenter depuis plusieurs années de coloniser les espaces à proximité de ce champ . Voici donc les résultats de mon enquéte...

élémentaire mon cher Watson !

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 15:41

En ce jour de printemps je me suis rendu à St Priest en Murat dans l' Allier.

C' est dans cette commune que se situe la ferme de Tilly ,berceau familial

où naquit hubertine Auclert en 1848. Tilly est un petit hameau comportant

deux fermes et la maison de maître .La famille Auclert s'y établit venant de

la région de Bourges au 17 ème .à la fin du 18ème ,le maître des lieux prénommé

Pierre signe  Auclert de Tilly.

 

allier-045r.jpg

 Voici au bout de ses champs le hameau de Tilly .

LES FEMMES ARABES EN ALGERIE - HUBERTINE AUCLERT

HUBERTINE AUCLERT UNE FEMINISTE

HUBERTINE AUCLERT EDOUARD DRUMONT  

    Le père d' Hubertine , Jean Baptiste Auclert était assez cultivé ,ayant passé de nombreuses

années au séminaire de Moulins , il y serait resté sans le décès  prématuré de ses frères qui le

contraint à gérer la propriété familiale . Il parcourait ses domaines emportant son Virgile

bien annoté en poche ( j' ai toujours son exemplaire ) Il épousa Marie Chanudet ,sa voisine

une paysanne comme disait son fils aîné . Elle savait à peine lire et écrire mais eut 7 enfants

robustes :Théophile ,Prospère-Patrocle ,Eugénie ,Hubertine , Delphine , Marie et Rosalie.

allier-043R.jpg

 

 

 Voici Tilly tel qu' apparaît aujourd'hui cette propriété . C' est une maison somme toute modeste

mais qui à l' époque de Théophile Auclert possédait un salon et une salle à manger assez

luxueux pour que ma mère s' en souvienne cinquante ans plus tard .

Dans les biographies d' Hubertine Auclert j' ai vu des détails qui me semblent inexactes .

Jean baptistes et par la suite Théophile furent maire de St Priest en Murat et non de Tilly

qui n' était qu' un lieu dit .

Quand à Hubertine il est dit qu' elle passa son enfance et sa jeunesse au couvent . Son

père donna à ses fille la même éducation qu' au garçons , leur enseignant le latin et un peu

de grec . Puis les filles étaient confiées aux soeurs Perard qui à Montluçon tenaient un

établissement d' éducation pour les jeunes filles de famille . Il est possible que à la mort du père

Théophile usant de son droit d' aînesse se soit débarrassé de son frère en l' installant à

MONTMARAULT à quelques kilomètres  ;et de sa soeur en l' envoyant au couvent jusqu' à sa

majorité

Une remarque quant à la période de formation d' Hubertine ,qui n' est sans doute pas sans

influence sur sa méfiance vis à vis des hommes .Ce sont les conflits qu' elle connu avec son

frère  Théophile .

A la mort de son père, Théophile devient chef de famille et prend le controle de sa mère ,de ses

cinq soeurs et de la fortune familiale . Hubertine vit à Tilly au moment de la mort de son père et

se rapproche de sa mere avec qui s' établit une complicité ; c' est ce qui déplaît à son frère qui

l' envoie au couvent jusqu' à sa majorité . Une fois majeure il lui faut plusieurs années pour

récupérer sa part d' héritage qui lui permettra l' indépendance .

Ce Théophile est resté un personnage dans la mémoire familiale  Ce fut l' Oncle Théophile qui

sans enfant faisait miroiter son héritage à ses nombreux neveux. les manipulant suivant les

circonstances . Tous les six mois il repassait devant  notaire pour modifier son testament .

Quant à Tilly c' est maintenant un G A E C  situé le long de l' autoroute A 71

 

voici un lien ou vous pouvez découvrir la tombe d' Hubertine au Père Lachaislink

et toujours   HUBERTINE AUCLERT pionnière du féminisme 

Geneviève Fraisse et Steven C.Hause à qui on doit la redécouverte des féministes françaises 

  http://www.genreenaction.net/spip.php?article5597

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 07:50

Lors de ma visite de l' église de Jenzat j' ai pu lire un panneau indiquant que

cette église se trouvait sur le circuit des églises peintes du Bourbonnais , et me

conseillais de rechercher la brochure correspondante au syndicat d' initiative le

plus proche .  Je me suis donc rendu à Vichy , non au Syndicat d' initiatives mais

à l' Office du Tourisme . Dans ce hall d' un ancien hôtel circulait nombre d' employés

plus ou moins affairés . Derrière un comptoir d' une longueur impressionnante une

jeune femme essayait seule de répondre aux quelques visiteurs . J' ai attendu un

 certain temps....;je me croyais dans un bureau de Poste ...puis vint mon tour et

je formulais ma demande.

La jeune personne de l' autre coté du comptoir partit fouiller ses tiroirs et m' en sortit

le prospectus tant attendu . Je n' ai pu obtenir que deux exemplaires le stock se limitant

à trois fascicules .

Je suis donc reparti avec le précieux document  . Je ne regrette pas cette attente

J' y ai trouvé un texte erudit ,un plan de l' Allier avec la mention des édifices religieux

concernés ,une notice par église avec photo et horaire de visite .

Est également indiqué le site de l' association de Sauvegarde des Monuments Peints .

  link

Pourquoi n' ai je pas trouver ce document dans les présentoirs qui offrent  des quantités

de prospectus . Serais ce le hasard  ou le peu d' intérêt pour le culturel  ou le fait que ce

sujet dépasse les limites géographiques donc l' intérêt de V.V.A.Vichy.Val.d' Allier .

Donc une querelle de clocher....

 

img-RSI395.jpg

 

VOICI  UN PILIER DE L'EGLISE D' EBREUIL

 

allier-089.jpg 

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 11:24

Je vous ai narré mes retrouvailles avec le ST francois de Jenzat , maintenant je tente

de vous montrer les autres fresques de cette  église St Martin de Jenzat;

De St Martin je n' en ai pas vu ,beaucoup de fresques du coté Est ,coté choeur ont

disparu gommées par les siècles ,seulement des traces ,alors il y avait peut etre un

St Martin . Non ce que je veux vous montrer ce sont les décors des bas-cotés Nord

et Sud . Les murs des collatéraux sont garnis de peintures à la détrempe représentant

en 24 panneaux sur plusieurs rangées la passion de Jesus et la vie de ste Catherine.

C' est donc un ensemble de représentations qui d' image en image déroule la chronologie

d' un récit ; On a beaucoup dit que ces peintures murales utilisaient les mêmes règles

que la B D de nombreux siècles après . Autour des panneaux les inscriptions donnent

des indications au spectateurs ..qui savent lire .Pour les autres la tradition orale devait

permettre de donner les explications nécessaires ,et il y avait le rôle des clercs ,détenteurs

officiels de cette connaissance . On a dit que ces représentations sont naïves . Je trouve

qu' elles sont  pourvues d' un certain réalisme , surtout dans la représentation des personnages,

leurs attitudes , l' expression des visages . Ces qualités devaient permettre d' étayer les

récits des commentateurs ; En voici des exemples .

 

allier-035.jpg

 Cette série débute par ( en haut à gauche )  le suicide de Judas Il est rare que le suicide soit

représenté dans l' iconographie religieuse . Judas s' est pendu et ses viscères sortent de son corps.

Sur son coté droit son âme est emportée par un démon. Ce qui est remarquable c' est le panneau

peint à la gauche de celui ci mais sur un autre mur : il figure Judas rendant les trente deniers fruit

de la trahison.

allier-025.jpg

 

allier-024.jpg

 

Pourquoi autant d' importance donnée à Judas ? Il figure par son suicide au début de la suite

figurant la passion du Christ ; ON peut remarquer qu' il se pend à un olivier et que sur la gauche

se dresse un petit chêne ...un symbole ? Dans la scène ou Judas restitue les pièces ,il les lance

aux pieds de cinq personnages qui sont à l' évidence des notables ; un est mitré . Représente t il

 un membre du sanhédrin vêtu en évêque de l' église chrétienne ?

 

Coté nord l' entrée du Christ à Jerusalem  que j' ai photographié sur un panneau assez dégradé .

 

 allier-019.jpg

 

 

néanmoins les couleurs en sont encore vives et il a été utilisé du vert  Dans toutes ces oeuvres on

peut admirer la qualité des drapés . A remarquer le choix de la construction :le groupe à gauche

le Christ et les apôtres, sur la droite dans un plan plus lointain la porte de la ville ; entre les deux un

pont et des personnages . Ils sont de moindre importance et plus éloignés ce qui justifie leur petite taille.

Un est grimpé dans un arbre et casse des branches qui sont placées sur le passage de Jesus , un autre

étale sa tunique sous les pas de l' âne. ( le petit de l' ânesse  Jean 12-14 ) Si je reste admiratif de l'

expressivité de certains visages, de l' élégance des drapés , certains fâcheux me diront que ces peintures

sont tardives ,15 ème , et qu' il n' est pas étonnant qu' elles soient plus élaborées que celles d' époque

romane . Qu'importe si le charme opère.

 

Revenons au coté sud ,celui de la passion où se trouve la mort de Judas ; c' est le mur où les peintures

présentent le meilleur état de conservation .   un livre d' images ;la lecture s' en fait de gauche à droite

et de haut en bas , comme une planche de B.D. C' est different d' un chemin de croix ,où c' est le cheminement

du spectateur qui crée la chronologie . Ici l' observateur est immobile et c' est son oeil qui se déplace ,gauche droite,haut,bas suivant le déroulement de l' histoire .

Jesus devant Pilate   le couronnement d' épines   La montée au Calvaire   Le Crucifiement   Le coup de lance

Le déclouement  La Vierge de pitié (Pieta)   La mise au tombeau  La Résurrection  La descente de Jesus aux

Limbes ....les deux derniers panneaux étant sur le bas du mur sont assez effacés.

 

  allier-032xf.jpg

 

Ici la Vierge de pitié . La construction du groupe penchée sur le corps du Christ suit un mouvement dans

leur immobilité . Les visages sont orientés vers le haut du corps du Christ ,qu' ils entourent et protègent .

La Vierge plus affligée est plus penchée que les autres . Madeleine la blonde tient un vase d' aromates.

parmi les personnages Nicodème et Joseph d' Arimathie qui ne sont pas saints , ne portent pas l' auréole

et se situent aux extrémités de la composition . Juste à droite de ce panneau : la mise au tombeau . Ce sont

les mêmes personnages dans la même mise en scène . Cette figuration semble redondante . Pourquoi  deux

peintures très semblables alors que toutes les autres  présentées sont toutes très originales . De plus

ce tableau n' es pas de la même main , les expressions des visages sont plus figées ,moins expressives,

la musculature du corps du Christ est traitée différemment . Qu' est ce que ce panneau apporte au récit et

à l' équilibre de l' ensemble ? je ne saurai vous répondre .

 

allier-033xv.jpg

 

Si vous n' êtes pas saturés d' icônes religieuses voici la légende de Ste Catherine d' Alexandrie

D'abord une vue générale de l' ensemble des peintures .

 

allier-017-copie-2.jpg

 

Comme vous le voyez la partie basse présente un moindre état de conservation .Voici une photo du plus

grand panneau représentant la fustigation de Catherine et sur sa droite son renfermement .On peut en effet

montrer sur la même image deux épisodes consécutifs .

 

allier-036s.jpg

 

La scène est assez réaliste ,la sainte nue et ne portant plus que sa couronne est fouettée par le bourreau ,

sous la surveillance de l' empereur .Le fouet à plusieurs lanières plombées laisse des marques sanglantes

sur tout le corps de la sainte .

 Dans la partie gauche elle est enfermée dans un cachot et consolée par deux anges , à l'extérieur trois

 personnages en prière dont l' impératrice Faustine .

 

Cette église offre aux visiteurs des peintures sur les colonnes les chapiteaux et les voûtes , ce qui en fait une

des églises  peintes les plus intéressante du Bourbonnais . Ici le décor géométrique d' une voûte .

 

  allier-010R.jpg

 

 

Vous pouvez également admirer un jubé gothique du 15 ème siècle . il est de très

beau chene  ,ce chene de l'allier qui est parmi les plus beaux avec celui d' Alsace ,

et celui de Bourgogne .

.

 

allier-037R.jpg

 

 

Et la porte du baptistaire ,belle sculpture de noyer du 16ème " St Jean le Baptiste et le Christ "

 

allier-023R.jpg

 

Je vous souhaite une bonne visite des Eglises Peintes du Bourbonnais.

 

BIBLIOGRAPHIE : Les Eglises de France   Allier

ouvrage de Marcel Gérnemont  et Pierre Pradel

publié en 1938

vous pouvez le trouver sur le net

c' est un excellent ouvrage très exhaustif  ; il ne doit pas exister plus complet et plus serieux

le texte et les plans d' édifices est repris en copié collé sur les panneaux explicatif à

l' entrée des monuments . Attention il y a des modifications que les auteurs des panneaux

n' ont pas pris soin d' actualiser , ainsi à  Vicq il est  annoncé un auvent de bois du 17ème  ,

comme dans l' ouvrage , alors qu ' il n' existe plus depuis belle lurette .

allier-083.jpg

 

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 09:06

Ce lundi de Paques ,profitant d' un soleil trop rare je décide de me rendre dans un petit village

proche de Gannat (sur l' autoroute A 71 ). C 'est un peu un pèlerinage : je me souviens y avoir

vu il y a bien longtemps une fresque qui m' avait amusé . Voila c' est une représentation de

St François ,le petit pauvre d' Assise , un personnage attachant et original dans l' Italie du 12ème.

Je ne me souvenais plus du nom du village et j' ai retrouvé avec une carte et le net c'est Jenzat.

Ainsi après enquête me revoici 40 années après à la porte de cette église consacrée à  St Martin.

Je craignais un peu que cette fresque tant d' années après n' ait pas attendu ma visite et

que l'humidité ait eu raison du tracé et des couleurs .

Voici telle que je l' ai vue en ce matin d' Avril .

 

 

allier-015.jpg

 

 

Sür, il y a des zones grises d' humidité , les champignons attaquent ! Mais j' ai retrouvé ici la

surprise de mon souvenir . Cette église comporte de nombreuses autres fresques et celle ci

a été peinte ,on dit tardivement, un siècle après les autres , mais il ne restait plus de place

seulement cet angle sur le bas coté nord : un petit coin oublié pour le décor dévolu au poverello.

Qu' est ce qui m' a plu dans cette représentation du Saint recevant les stigmates ? La naïveté ?

Toutes les autres fresques sont également naïves et la naïveté est essentielle à cette forme

d' art qui s' adressait à un peuple de fidèles illettrés . Ce sont des images qui portent un ensei-

gnement et en les regardant j' entends les explications ,les commentaires du clerc qui lui détenais

le sens des figurations . Bon mais ici ce qui m' a surpris au point que 40 ans après je m' en souvienne

c' est l' imagination de l' artiste . il a introduit une troisième dimension dans une oeuvre plane .

St François est représente en extase bras écartés et sur le mur adjacent l' ange ailes écartées.

Cet ange il faut en dire un mot , c' est une sorte d' oiseau ,une hirondelle rouge à la queue fourchue ?

En fait cet oiseau doit être le Christ puisque des réseaux de pointillés conduisent d' un mur à l' autre

les stigmates qui vont marquer le corps du Saint .

 

Comme cette église recelle encore beaucoup d' oeuvres dignes de votre intérêt je vous en ferai profiter

prochainement . ^

 

allier-041.jpg

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de loup gris
  • Le blog de loup gris
  • : je me promene à pieds en des lieux deserts ou tres frequentés au rythme de mon humeur preferences pour les Cevennes et les Alpes du Sud
  • Contact

Recherche

Liens