Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 14:37

orme-detail-copie-1.jpgSans doute vous le connaissez ,sinon consacrez lui quelques minutes en passant.

Je dis en passant puisqu'il se trouve à environ 385 m de l' autoroute A 75 sortie du Caylar.

Au coeur du village se trouvait un orme , il n' avait pas été planté par Henri IV ( c' est fou le

nombre d' arbres qui revendiquent cette noble origine)...non il avait seulement un bon siècle

et vivait sa vie d' orme de village offrant son ombrage aux habitants et aux visiteurs de ce petit

village. Mais il y eut la maladie ,celle qui a frappé les ormes de France ....Il en est mort et son

tronc puissant lançant ses branches décharnées n' était pas d'un heureux effet.Il y eut peut être

la rencontre d' une municipalité et d' un artiste...je ne sais pas.. mais en1987 MICHEL CHEVRAY

se propose de sculpter ce tronc destiné au bois de chauffage. Cet artiste d'origine bretonne qui

était reconnu pour ses gravures et ses huiles s'attaque à ce projet hors norme. Il sculpte les

 restes de l'arbre d' avril à septembre 88 puis l' année suivante d' avril à septembre .On annonce

2000heures de travail...mais nous ne sommes pas dans le guiness des records mais dans la

création artistique.

On a la un bon exemple d' art populaire . Populaire pour plusieurs raisons:

il est dans un lieu public juste protégé des intempéries par une sorte de kiosque.

le musée en plein air

Ce n' est pas une statue posée sur un socle ,c' est un arbre qui était déjà la et qui s' est muté

en statue par la volonté d' un créateur

c'est une oeuvre populaire car le quidam qui passe est obligé de saluer le travail ,le combat de

l' artisan et de la matière et même le moins sensible à l' oeuvre d' art doit être frappé par les

images sculptées ici .Je sens un rapport entre le spectateur et l' oeuvre semblable à celui  de

nos ancètres face aux chapiteaux des cathédrales. Une photo pour interrompre mon verbiage

et un lien pour d' autres photos      link

 

10jocMILLAU 023-copie-1

                10jocMILLAU 026

 

 

 

          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les images manquent de contraste, je ferai mieux la prochaine fois.

Quel foisonnement d'humains d' animeaux et de vegetaux! C' est d'un réalisme onirique;

une superosition,juxtaposition ,entrelacement d'hommes,femme,serpent,chiens,moutons,sangliers,

aigle,coq,scarabés auquels s'ajoutent les vegetaux locaux gland et cardabelle :ce symbole du Larzac.

Mais cet assemblage n' est pas fortuit en tournant autour de l' arbre on peut déchiffrer des morceaux de

cette histoire mélant les gens d' ici,leurs animaux dans leur nature enracinés par l' intermédiaire de l'

orme mort .

Comme disait un Papé qui contemplait cette oeuvre avec moi : CHAPEAU !

En effet quelle imagination et aussi quelle maitrise de la matière malgré les contraintes de la structure

de l' arbre. on est obligé de rester admiratif devant un tel chef d' oeuvre ...oeuvre artistique et chef d' oeuvre

au sens compagnonique.

 

JE ne resiste pas au plaisir de la digression ou plustôt de la mise en paralèle. Si Michel CHEVRAY est breton

il existait sur le Causse un sculpteur auquel je songe.

Il s' agit de Paul DARDE un bon géant qui ne rencontra pas la renommée .Bien sur on doit à cet anti-militariste

un certain nombre de monuments aux morts dont certains firent scandale.

 

PAUL_D-1.JPG

  Voici une de ses oeuvres DOULEUR Cet artiste méconnu et incompris passa des années face au cirque

de Navacelle dans l' atelier construit de ses mains . La légende veut qu' il ait sculpté un certain nombre de

rochers sur le Causse face à Dieu et la Nature ,loin des galeries.

Il existe une monographie  et catalogue raisonné redigé par Christian Puech .

Oeuvres: monument aux morts de Lodeve ,celui de Clermont l' Herault

                 musée Fleury à Lodève , halles Dardé à Lodève

Repost 0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 11:29

 

 

                                                                                Tu es mon soleil                                                GROMAIRE DETAIL

 

Tu es ma nuit

 

La prairie parfumée

 

Ou j' aime à m' allonger

 

 

Je suis l' arbre

 

Qui ombre ton sommeil

 

Mes ongles griffent l'argile

 

douce et humide...

 

Forme mouvante

 

au grés de mes doigts

 

 

L' explosion de mes desirs

 

S' anéantit dans ta bouche

 

     Ombreuse

 

ET ton souffle ardant

 

Disperse mes cendres...

Repost 0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 15:31

redon_golden-cell.jpgL' expo Odilon Redon s' annonce comme un des événements muséaux de cette année.

C' est très bien car je connaissais bien peu ce peintre . Dans le fond de ma mémoire

seulement un dessin ou une gravure d' une araignée rigolarde et le souvenir de bouquets

de fleurs au couleurs baveuses ; c' est à dire un graveur et un peintre coloriste . Ce n' est pas

faux mais c' est un peu court....alors je me suis documenté . J' ai commandé le" Taschen"

Odilon Redon  disponible seulement dans deux mois , et un livre de souvenirs de reflexions

de cet artiste .

 

redon araignée souriante

detail ophelie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

voici un lien vers un site anglo-saxon qui offre une biographie et plus de 300 reproductions des oeuvres

D' Odilon Redon. link

Bertrand Jean Redon dit Odilon ( sa mère se prenomant Marie -Odile) fut un surdoué du dessin un enfant

prodige qui sut "dessiner avant de savoir écrire" Il eut des professeurs qui lui firent découvrir Delacroix et

Millet .Des études d' archi aux beaux arts de Bordeaux puis un passage à Paris dans l' atelier de Gerome.

Une experience douloureuse pour O Redon qui avait peu d'affinités avec ce peintre académique.

" il  cherchait à m' inculquer sa propre manière de voir ......ou à me dégouter de l' art même"

Durant 40 ans la production d' O Redon fut essentiellement des dessins fusins et gravures, il eut un maître

le graveur Bresdin. Ses séries de gravures ont des noms évocateurs: dans le rêve-Origines - les tentations

de st Antoine; il illustre les Fleurs du Mal de Baudelaire et les ouvrages de ses amis Mallarmé Huysmans

Verhaeren . C'est ce qui est appelé l' Epoque Noire.

à partir de 1890 il donne dans la couleur , une palette lumineuse qui fait de lui un grand coloriste. Peut être

est ce la fréquentation des peintres M Denis, Vuillard, Bonnard, Gauguin qui l' a poussé dans cette voie.

 Grace au lien que j' ai indiqué j' ai pu faire defiler des centaines d' oeuvres; de ces observations je vous

confie quelques reflexions.

Il existe dans l' oeuvre de O Redon  des sujets recurents:

la barque         le cheval (aillé de preférence)    les bouquets de fleur , les profils féminins

 O Redon fit des études d' arc hitecture pour faire plaisir à son père ;peut etre certains éléments de ses

compositions resultent des acquis de sa jeunesse. Pour un certain nombre d' oeuvres le motif est

encadré par des éléments architecturaux : fenêtre, voute ,fénéstrage gothique,colonnes .

Autre influence de sa jeunesse son gout pour la botanique qu' il avait cultivé avec son ami Armand

Clavaud. et qui ressort dans ses bouquets de fleurs et toutes les fleurs et papillons semés dans ses

tableaux.Il s' interessait aussi aux travaux de Pasteur et à l' utilisation du microscope pour découvrir un

monde invisible. N' est ce pas ce monde invisible qu' il nous offre dans certaines toiles qui annoncent

Miro ou Max Ernst ?

 Animals-Of-The-Sea-large.jpg

 

 

Pour ce qui est des profils féminins il nous en offre des dizaines : des bleus ,des rouges, des marrons

des noirs etc....certains s' imposent comme le centre de la composition d' autres  sont  à peine esquissés

sur un fond de fleurs et de nuages colorés.

Comme les peintres de la fin du XIXème Odilon Redon prend son inspiration à des sujets mythologiqes

bibliques ou de l' iconographie chrétienne.Mais ses Ophélie,Leda Salomée ou st Sebastien ne ressemblent pas

aux grandes compositions théatrales de son époque, les Cabanelle,Gérome,Bougreau....Un lien peut être avec

les symbolistes Maurice Denis ou Puvis de Chavanne mais avec de la sensualité et pas de mièvrerie.

Si l' on doit mettre une étiquette à Odilon Redon celle qui lui sied le mieux serait celle des NABIS.

Nabi cela signifierait en hébreux Intellectuel ou  prophète . Ce groupe de peintre dont certains Vuillard, Bonnard

Gauguin Serusier étaient de ses amis: s' étaient éloignés des impressionnistes.O Redon jugeait ces derniers

" un peu bas de plafond".au culte de la lumière il oppose la lumière spirituelle, le caractère sacré de la peinture.

 

  En effet  dans les oeuvres d' Odilon Redon quelque chose inquiète et  fascine  ce n' est pas la representation

de rêves ou de visions , c' est le mystère de l' invisible...Derrière la représentation du tableau le spectateur sent

une presence, un univers au delà de la peinture. Vous allez me répondre que je pantaille , je ne crois pas que

je me laisse dériver sur de vagues impressions...Le MOMA  en clair Museum of Modern Art of New York ,a orga

nisé une expo autour d' O Redon en fin 2005 et vous ne savez pas comment ils ont nommé cette expo ?

Beyond the Visible :derrière le visible comme quoi les respectables commissaires de l' exposition consideraient

bien que ce qui est sugeré par le tableau, ce qui est derrière est aussi important que ce qui est montré.

ET comment se présente cet ailleurs?  sûre il y a ces envolées du sujet vers des cieux (les chars d' Appolon et les

Pégases) qui vous invitent à les suivre et pénétrer ces nuages bleus et roses...

Il y a les sujets mystico-religieux ou le saint est nimbé dans une aura lumineuse le reste du tableau baignant

dans l' obscurité...Une remarque: O. R. est peut être mystique mais il n' est pas sectaire :il existe deux tableaux presque identiques ,un figure le coeur-sacré de Jésus, l'autre Bouddha....

 

Aussi  je trouve que les oeuvres d' Odilon Redon même les plus figurative comme les bouquets de fleurs vous

convie vers un ailleurs assez mystérieux. Dans ses tableaux il existe comme des brèches,des ouvertures de

lumière dont les bords sont souvent irisés par des coups de brosse.(c' est peut être un reste de sa technique

 de graveur ces petits traits autour de la brèche .)le mieux est de donner des exemples......

 

detail-fleur.jpg

  detail2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  melancolie-detail2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais terminer pour l' instant de vous ennuyer en vous délivrant une phrase de Souchon (encore lui!)

il parle d' une fille et je la colle sur la peinture de Odilon Redon

ce n' est pas tant    cette fille qui me plaît tant  c' est le mystère qui est dedans

 

Exposition Odilon Redon au Grand Palais  23 03 2011 au 20 06 2011

                                               au Musée Fabre de Montpellier

                                                                               03 07 2011 au 16 11 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



















 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.. detail2.jpg

Repost 0
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 16:46

Retour de l' exposition du Musée Fabre à Montpellier   je me dois de donner mes impreesions

C ' est sans surprise Cabanel est bien le peintre de la tradition esthétique de l' académisme.

L'exposition est très riche en oeuvres de Cabanels ,de ses contemporains et de ses suiveurs.

beaucoup de ces oeuvres faisant partie du fond du musée, Montpellier était bien placée pour

une telle retrospective . L' accrochage est réalisé avec intelligence et nous permet un voyage dans

cette forme de l' art du XIXème.On nous montre beaucoup d' esquisses d' oeuvres preparatoires

celles qui étaient presentées par l' artiste afin d' obtenir la commande définitives.

Une telle manifestation était nécéssaire pour montrer à quel point l' art officiel de cette fin de

XIX ème siecle était arrivé à une impasse . Elle nous donne une vision sociologique du monde

de l' art . Le mécénat officiel (l' empereur avouant ne rien connaitre en peinture ) devait aider

par ses commandes les artistes fidèles à l' esprit du régime:Liberalisme économique et régime

autoritaire. Le mecénat c' est aussi ces nouveaux princes de l' économie banquiers ou industriels

comme les freres Peyrere ou la famille Say pour qui Cabanel créela décoration de leurs hotels

particuliers .Les peintres officiels effectuent les portraits des têtes couronnées et des personnages

en vue .

Là ou je suis moins d 'accord c' est quand Michel Hilaire le Directeur et Conservateur du musée

presente Cabanel comme un mal aimé , un oublié du panthéon de l' histoire de l' art .Si Cabanel

est une victime c' est une victime posthume.

De son vivant il eut une renommée internationale et s' il était d( origine modeste il s' était bien fait

à la gloire et à la fortune .Quand on regarde son auto-portrait onest obligé de remarquer la rosette

de la légion d' honneur qu' il affiche sur son habit.

Mais on ne peut oublier le rôle de Cabanel contre la peinture de son temps . C'est un homme du

passé qui defend ses privilèges. Quoique l' on puisse dire il a interdit le Salon a la peinture non

académique Ayant des propos méprisant et haineux à l' égard de Manet et Courbet .

On ne peut pas non plus passer sous silence le rôle qu' il a jouer pour la condamnation de Courbet

par l"assemblée nationale à payer la reconstruction de la colonne Vendôme .cette condamnation

entraîne la ruine de Courbet sa fuite et sa mort en exil .

Tout ça c' est de la politique me répondrez vous !

C' est l'opposition du peintre du pouvoir '(la IIIème république après l' empire ) face au communard.
laissez moi au moins dire que Cabanel fut un réactionnaire dans sa peinture comme dans la vie.

Aussi je regrette que cette exposition qui à côté de Cabanel fait une grande place aux pompiers et

leurs élèves n' ait pas presenté quelques oeuvres de l'autre peinture.celle de Courbet et des

impressionistes qui il est vrai ont pris leur revanche bien méritée sur Cabanel au XX ème siàcle .

 

Dans mon exposition imaginaire mais qui grace au blog me permet l' exposition virtuelle voici ce que

j' aurais fait figurer .

 

face à l' auto- portrait  de Cabanel en notable décoré j' aurais placé le portrait de Courbet dans sa cellule

de Ste Pélagie en tenue de prisonnier.

 

til13 courbet 001i

 

 

 

au portrait de cette famille de milliardaires américains j' aurais juxtaposé le portrait de Proudhon et de

sa famille 

 

800px-Proudhon-children.jpg

 

 

face à la tres froide Albayadé sur ses coussins de soie j' aurais fait figurer le portrait de JO l' irlandaise

émergeant de la vague

 

477px-Alexandre_Cabanel_-_Albayde.jpg

 

497px-Gustave_Courbet_009.jpg

 

On pourrait multiplier les oppositions entre les deux peintres dans leur vie comme dans leurs oeuvres.

En fait un était un membre de la grande bougeoisie parisienne , même si ses origines étaient modèstes .

L' autre était resté attaché à son origine rural , son terroire ,même après avoir acquis la gloire et la fortune,

il continuait à fréquenter ses amis artistes , republicains , socialistes et anarchistes .

Repost 0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 09:04

Rassurez vous je ne vais pas donner dans la glorification des soldats du feu,

encore moins dans la célébration de la fellation ,

la préoccupation du jour :la peinture academique de la fin du XIX ème  

 

Pourquoi ces peintres furent ils appelés pompiers ?

Certains suggèrent que les tableaux de batailles mettent en avant les cuirassiers aux casques brillants

comme ceux des pompiers à cette époque !!!!que ces oeuvres montreraient des pompiers.

pas très convaincant !!!! ce serait plus tôt le caractère pompeux emphatique de ces oeuvres qui leur vaudrait

ce surnom.  pompeux....pompier pourquoi pas !

 

  800px-1863_Alexandre_Cabanel_-_The_Birth_of_Venus.jpg

 

voici l'oeuvre de CABANEL la naissance de Venus une bonne image de ce genre de peinture ; je ne me

permettrai pas après ZOLA d' en faire la critique . Mais quand même quelle absence d' émotion !la déesse

mollement posée sur des vagues qui ne la mouillent même pas ...position  alanguie endormie rien de la

déesse triomphante naissant des ondes....et puis cette guirlande d' angelots sonnant de la conque c' est

d' un ridicule ! on dirait des putti joufflus et fessus qui peuplent les plafonds des oeuvres religieuses baroques.

 

280px-Gerome_venus-1-.jpg  Voila une autre naissance de VENUS  par Gerome Ici encore une pale beauté au teint de nacre mais elle n'a

même pas la grâce alanguie de la précédente....elle semble surfer sur la vague dans une position trés hiératique

Le peintre n' a pas mégoté sur les anges là ils sont en nuée ; un présente une pomme il doit se tromper de tableau

 

250px-William-Adolphe_Bouguereau_-1825-1905-_-_The_Birth_of.jpg

 

pour faire bon poids voici une autre naissance de Venus celle de Bouguereau. Ici Venus est accompagnée pour

sa sortie des flots par des centaures et leurs compagnes des "amours" il y en a aussi au premier plan et en fond.

CES représentations de Venus nous donnent le même idéal féminin..les mêmes lignes forme des hanches des

cuisses , attache des seins...la  même chevelure abondante et dénouée d' un châtain roux....le même pubis épilé.

  Ces trois Venus offrent aussi un manque total de sensualité ce qui est un comble  pour la déesse de l' Amour.

  Si l' expo du musée Fabre de Montpellier s' intitule  " CABANEL la tradition du beau " c' est affirmer un

 traditionnalisme esthétique.

 

Un autre caractére des peintres académiques ( les pompiers ) c' est l' emphase , la grandiloquence ,la

 théatralisation du propos .Pour nous qui vivons dans une civilisation de l' image leurs tableaux nous font

penser à un arret sur image : les gestes figés dans une pose dramatique.

 

 

800px-Fryne_przed_areopagiem.jpg

 

                        voici en exemple une toile de GEROME   PHRYNE devant l' AREOPAGE

                        ici je ne resiste pas au plaisir de vous livrer ce que j' ai appris sur le sujet du tableau.

                        Phryné était une prostituée d' Athenes celebre et riche ,tres riche la plus importante

                        fortune d 'Athènes . mais elle donnait dans des cultes pas très orthodoxes et dut se

                        presenter devant l' Areopage dans le temple d 'Ares pour être jugée.

                        sa défense semblait mal engagée alors son avocat comme ultime argument arrache

                        la tunique de sa cliente qui apparait nue devant cette assemblée de vieillards médusés.

                        Voila elle a gagné sa cause.!!!!!!!

                        Une reflexion : à l' époque tout homme ayant fait ses humanités connait cette histoire.

                        aujourd'hui il faut pour comprendre cette mise en scène consulter Wikipedia......

 

Alexandre_Cabanel-_Ophelia-copie-1.JPG

 

                         Un autre exemple de pose théâtralisée de CABANEL ici un autre caractère des peintres

                         académiques c' est le goût pour l' anecdote : le sujet Ophélie normalement represente

                         la jeune-fille flottant entre deux eaux . ici une jeune fille qui a fait une chutte ; on voit une

                         branche brisée , de l'eau en cherchant bien. C' est une anecdote on ne sent pas la repre-

                         sentation d' un mythe .

 

Que ce soit par l'exécution du nu , le choix des sujets et la manière de les traiter on est bien loin de COURBET

qu'ils ont tant moqué et combattu.....mais ceci est un autre sujet et peut être un autre article......

 

j'avais intitulé cette page  ELOGE DES POMPIERS , alors que je n' en fais que la critique. Ces peintres

representent  la peinture officielle de cette époque .Ce sont eux qui ont bénéficié des commandes officielles

des postes à l' academie et à l ' école des beaux arts , leur réussite , leur fortune était enorme. Ailleurs se

faisait la peinture qui allait guider la création au XX ème siecle. des  MANET des COURBET .

Cette peinture officielle de l'empire et de la 3 ème république est tombée dans l' oubli et il a fallu un génie

des media comme DALI pour braquer à nouveau  les projecteurs sur BOUGUEREAU et mettre à la mode

le quitch de cette période.Et puis il y eut le Musée d' Orsay avec la volonté de montrer toute la création du XIX

les pompiers comme les impressionistes .

Pour vous montrer que je ne suis pas sectaire voici un tableau de Gerome qui pour moi au delà de la

perfection formelle ofre une sensualité une legerté que je n' ai pas trouvé dans les autres oeuvres.

 

bachi-bouzhouk.JPG

 

                  Remarquons que sur ce portrait d' un jeune Bachi Bouzouk il ne manque pas une perle

                ni une broderie d' or . Quel sens du détail !  Heureusement la Photo venait d' être inventée.

 

un lien vers un site qui presente des nus correspondant à cette école link

 

pour la bonne bouche une reproduction assez croquignolesque d' une oeuvre de

Albert Anatole Martin  intitulée la jeune veuve

 

Piltieres_Albert_Anatole_Martin_Ernest_Lambron_Des_1869_The.jpg

il est mignon ce Cupidon avec son bouquet de fleurs et son vaporeux cache-sexe rose

son arc est dérobé par le bichon de la jolie veuve et son carquois est vide de toute flèche.

Je pense que c' est cupidon piégé par l'amour et que c' est lui qui va passer à la casserole

après s' être fait plumé ses ailes. Ce qui est scandaleux à mon sens ,plus que le déjeuner

sur l'herbe de Manet cette fois c' est un homme (très jeune) qui est nu et la femme

vêtue ,voilée et chaussée de bottines; elle est en tenue de ville...heureusement il y a ces ailes

qui se referant à la mythologie maintiennent ce tableau dans un registre acceptable.

Repost 0
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 16:09

AMBIANCE SAINE ET SYMPA

 

Tel est le jugement d' une découvreuse de ce blog .

J' en suis désolé : j' ai du inconsciemment  pratiqué l' auto-censure  pour avoir l'air fréquentable...à mettre

entre toutes les mains , à présenter sous tous les yeux ....

Est ce le temps qui passe ou est ce l' air du temps .....votre serviteur serait passé de l ' underground urbain

au bucolisme gentillet . 

Il y a aussi le système du blog .Ce que l' on peut confier à un interlocuteur privilégié on ne peut l' afficher face

 à des inconnus sans une impudeur irresponsable ou un exhibitionnisme triomphant . Et pourtant tous

avancent  masqués protégés par un pseudo anonymat  ou l' anonymat grace au pseudo .

autres temps autres moeurs !!!

Il y a 50 ans l' éditeur Jean Jacques Pauvert était condamné pour avoir publié le divin marquis sous son nom.

avant les oeuvres de Sade étaient imprimées sans nom d' éditeur ni d' imprimeur et vendues "sous le manteau"

Aujourd'hui dans les top show, chez Drucker les "humoristes " font des gorges chaudes (je dirais deap throat )

du lapsus de Rachida inflation ...fellation .

On est passé de la repression  de toute affirmation de la sexualité  à la généralisation des allusions sexuelles

et du rire bien gras et le plus souvent sexiste .    Cela doit néanmoins, je pense , rentrer dans le cadre du

politiquement correct , ce verrou étique importé des U S  qui veut censurer nos actes .

 

En parlant politiquement correct j'  ai lu des conseils pour choisir dans les repas les bonnes blagues que

l' on peut raconter sans choquer les invités....Il faut éviter les blagounettes qui mettent en scène des juifs

des homo,des belges,

  voici des extraits du texte tiré d' un diner presque parfait qui se propose comme manuel du nouveau savoir

vivre

 

"afin de ménager les susceptibilités de ne froisser personne,certains thèmes sont à proscrire.

- les blagues à caractère ethnique qui peuvent rapidement passer pour des histoires racistes.........

pour info, un Belge peut raconter une histoire belge et faire de l' auto dérision, mais un Français se contentera

 de raconter des histoires françaises qui se moquent des Francais...mais certainement pas des Belges .

-les blagues à caractère homophobe ou misogyne.......les histoires de blondes

-les blagues à caractère sexuel................

-les blagues qui prennent pour cible certains groupes de la population..............

Si vous ne connaissez pas d' histoires droles amusantes, pourquoi ne pas vous procurer un recueil dans

lequel vous choisirez ..........etc

 

 

 

vous pouvez aussi demander à Silvio Berlusconi il dit connaitre 2000 histoires droles et de bon gout

voici quelques conseils pour les amuseurs du monde cathodique.....allons papy il ny a plus de tubes

cathodiques dans ta télé à écran plat !!!!

 

En conclusion

au secours les cons nous cernent !

et comme le gueulait Hara Kiri dans les années 60    PARLE A MON CUL MA TETE EST MALADE

voici venir le grand BUZZ du DECERVELAGE

 

Je crois que je parle comme un vieux con nostalgique d' un monde ou l' erotisme n' était pas submergé

par le porno. Cependant comme auraient pu dire mes professeurs est ce une difference de degré ou de

 nature ?

  S' il se trouve quelque nostalgique de ces temps anciens j ' insere la repro du tableau de Courbet

L' Origine du Monde .J' ai lu il y a un certain temps l' histoire , le roman de ce tableau dans un ouvrage

eponyme     c' est passionant je vous le recommande l' auteur Tierry SAVATIER.

 

300px-Origin-of-the-World.jpg

 

et oui je n' ai pas résister à placer l'origine du monde.....pourquoi ce tableau me touche , m' emeut

il à ce point ? le sujet bien sûre ce n' est pas un nu féminin c' est un zoom sur le sexe de la femme

en plus en contre plongée . Ici le spectateur est voyeur  de ce monde mystérieux sous les jupes des

filles .Lors de l' expo Courbet je suis resté longtemps assis devant ce sexe offert Et je n' étais pas seul

 à méditer ainsi. Courbet par le sujet par l' exécution est là le maître du réalisme. Je n' aime pas tout

 Courbet  ; comme certains de ses contemporains certaines maladresses me gènent  même si elles

 ajoutent à l' expressivité.

Ici rien ne me gène, au contraire je nage dans l'euphorie qu' offre la perfection . Quel génie dans le

cadrage , dans les lignes de force , la vigueur de l' exécution et aussi la délicatesse de la touche

le rendu de la carnation , du téton en érection . Qu est ce qui distingue l' oeuvre de Courbet d' une

image pornographique ?  Il nous donne à voir mais que ce soit les lèvres entrouvertes ou la toison 

 pubienne il ne nous présente pas le corps de la femme comme un objet offert à la possession

 :la prostituée ...porné en grec ancien.Toute la différence c'est , je crois ,que Courbet aime les femmes

il aime la Femme. Son oeuvre ,même si c' est une commande , est un hymne à la femme .

Et puis le titre du tableau .même si il à été donné a posteriori...c'est tout un programme...une métaphysique

de l' amour .

Un jour j'ecrirai une  page sur les tracasseries et les persecutions multiples et variées qui ont frappé Courbet . Cependant méditons mes frères : une partie importante de notre humanité considère que là est le diable .

 Par son sexe la femme est inférieur dans son témoignage ses droits patrimoniaux le traitement

de l' adultère la vie sociale .par son sexe la femme est diabolique Encore combien de million de femmes

 excisées ? Quant à la civilisation chrétienne avec son déni du sexe et ses chasses aux sorcières , elle ne s'

en sort pas mieux .Un bémol , même si c' est anecdotique .

 

                                                450px-Chartres_Portail_central_Tympan_270309_2.jpg

Le tympan des églises romanes est souvent orné

d' un Christ en majesté parfois sur les genoux de sa mère le tout inscrit dans une mandorle (un cadre en forme

d ' amande ).J 'ai demandé à un spécialiste de la symbolique romane .Voici à peu près ce qu' il m ' a répondu :

la mandorle représente une ouverture dans le ciel une trouée qui permet la communication . A mon insistance

il a reconnu quand même que cela pouvait figurer le sexe féminin ..? Serait ce alors le sexe de Dieu et si Dieu

était une femme ?

 385px-La_Rosace_Initiatique.jpg 

                                          Planche symbolique illustrant le mode d' action symbolique (application

                                          à l( interpretation décodée des facades occidentales des cathédrales )

                                          Tiré du livre  UNE CATHEDRALE SE DEVOILE

                                           de  MAURICE  ROSAT

 

  385px-La_Rosace_Initiatique-B.jpg                                                                         les abords du temple         la clef de l'orifice          

                                                                      que poétiquement ces choses sont nommées

 je vais de ce pas faire mes dévotions à la vierge ...Ouh ! le mécréant !

 Quoiqu' il en soit et plus terre à terre je dirais avec Aragon  LA FEMME EST L' AVENIR de L 'HOMME.

Encore un mot , une conclusion à la conclusion et pour revenir au sujet initial.Rezvani a ecrit un roman

 sur ce tableau ou l'admirateur péte les plombs et se l'approprie pour son usage exclusif ....ne rêvons

pas ...tout le monde ne s' appelle pas Lacan et ne peut confisquer l' oeuvre pour son cabinet particulier.

 

Vous êtes nombreux à lire cet article svp laissez moi un commentaire !!!!!!!

Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 15:03

vous allez me faire remarquer mon goût pour le minéral et les vieux arbres ,mais "l'esprit des formes " s'applique

à l'univers et l'oeuvre humaine s'inspire souvent (et elle n'en est pas moins grande) des formes trouvées dans la nature.:coquillages comme l'opéra de Sidney;plantes ombellifères école de Nancy et architecture métallique,

parfois il y a coïncidence entre la forme préexistante dans la nature et l'oeuvre humaine :palmier avec les piliers

et croisées d' ogive des cathédrales.Est ce le fruit du "hasard et de la nécessite".?Je mets des guillemets partout.
Enfin je ne peux terminer cette visite de ma galerie d'Art Naturel sans célébrer les formes les plus abouties les

plus parfaites celles du vivant :du serpent au chevreuil et au dessus de toutes (avis tout personnel) les formes humaines,féminines de préférence.

Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 14:55

pour ne pas s'arreter là, voici des pieces amenagées par une intervention humaine mais toujours pas de petit-fours or c' est le petit four qui fait l' oeuvre d'art et le vernissage reussi.

Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 14:48



Pour continuer la visite de la galerie voici une INSTALLATION (un vieux châtaigner converti en cabane par de jeunes artistes locaux.
et en art EPHEMERE le sable de la plage de Palavas.

 

DSC00446.JPG

 

et une forme d' art encore plus éphémère !!!!

Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 14:35

La photo que j'ai inclus pour illustrer la page précédente n' est pas très convaincante je m'en excuse,je ferais mieux.Pour continuer la visite de la galerie je vous propose deux troncs d' arbre:un tres vieux chataigner et un olivier
d'age respectable.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de loup gris
  • Le blog de loup gris
  • : je me promene à pieds en des lieux deserts ou tres frequentés au rythme de mon humeur preferences pour les Cevennes et les Alpes du Sud
  • Contact

Recherche

Liens