Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 14:21

Profitant de cet automne ensoleillé je conduisis mes pas vers les collines qui

dominent la plaine de St Jean de Fos et Montpeyroux . Ce sont lieux connus pour

leurs poteries et pour leurs vignobles. Moi je les aime bien dès que passés les

mois de grosse chaleur on peut y profiter d' un climat doux et d' un ensoleillement

maximum. C'est ici par exemple que l'on peut voir les premiers amandiers en fleurs.

Quant aux amandes elles sont actuellement en fruits et vous pouvez récolter sur le

bord des chemins des coques ;elles sont souvent très amères et quasiment immangeables

elles ont le goût de la colle blanche, contenue dans les petits pots de plastique de

mon enfance . La nostalgie ne suffit pas c' est immangeable ;vous pouvez également

trouver un amandier qui vous offrira des fruits petits mais doux et parfumés;

Donc sur mes pas j' ai trouvé des salsepareilles en fleurs et en fruit ,grappes alléchantes

mais je pense toxiques.

pr-st-j-de-fos-002.jpg

et puis une photo du paysage ,de cette plaine viticole calme et ensoleillée, on y voit le moutonnement

des oliveraies.

pr-st-j-de-fos-004.jpg

 

Comme à mon habitude je choisis une place agréable pour faire ma sieste au soleil.

En me posant, en déplaçant quelques cailloux j' ai perçu la fuite d' un animal, un lézard

supposais- je . Cet animal que j' ai dérangé a voulu quelques minutes plus tard regagner

son habitat souterrain Horreur ce n' est pas un lézard mais un gros scolopendre .

Je n' ai pas mesuré l' insecte mais il devait atteindre les 10 cm...bon au moins 8cm,

je n' ai pas pu le persuader de s' immobiliser pour que l' on prenne ses mensurations.

En fait il cherchait à se cacher et n'importe où .Voici néamoins les quelques photos que j' ai

pu prendre de sa fuite .

pr-st-j-de-fos-019-.jpg   pr st j de fos 020+          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                            Quand on sait que cet insecte est un des plus "dangereux" de la garrigue comprenez mon émoi.

Aussi je suis allé faire ma sieste ailleurs dans les bruyères en fleurs.

pr-st-j-de-fos-033.jpg

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 15:12

Par hasard , dans un endroit inhabituel j' ai trouvé une drôle de grosse chenille.

pour se protéger contre mon intrusion elle s' est mise en boule ne me présentant

que son posterieur orné d' une corne.

 

SPHINX-004.jpg

 

ne dirait on pas une sorte de serpent cornu dont on voit l' oeil et la bouche.

Une chenille à corne c' est celle d'un sphinx ; elles sont généralement  vert clair .

Ici cette chenille gris marron qui présente des marbrures ,ce doit etre celle du

Sphinx du liseron ( Agrius convolvuli) .Le papillon qui correspond est un des

plus grands papillon d' Europe 10 à 12 cm ,on l' observe à la tombée de la nuit.

voici une deuxième photo où l' on voit notre chenille fuyant de toutes ses pattes.

SPHINX-006-.jpg

 

je vous avais déjà proposé une photo de Sphinx ,celui du peuplier je crois;

PECHE ENTOMOLOGIQUE

Repost 0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 07:55

Il y a dans Alice aux Pays des Merveilles un épisode qui depuis mes 6 ans m' a toujours

fait fantasmer : c'est celui des gâteaux .Alice grignote un biscuit sur lequel est écrit "mangez moi"

et elle se met à grandir jusqu 'à toucher le plafond de la salle ou elle se trouve ; un autre gâteau

 la fait rétrécir à se trouver de la taille d' une souris. En remémorant les effets opposés de ces

deux gâteaux,ce coté magique de leur action , je songe ,en vieux sorcier à certaines plantes.

Ainsi le poivre des moines ,agneau chaste. Je vous en ai déjà parlé D S K AGNUS CASTUM

cette plante,sa graine a été utilisée, dit on,durant des siècles pour calmer la libido des moines,

ayant des effets anaphodisiaque.

Il est dans nos garrigues une plante renommée pour l' effet inverse. Quand je vois les pages de

magazines consacrées à la vente de poudre de perlin-pin-pin ,qui promettent vigueur et puissance

sexuelle....permettez que je rigole .J'ai vu de ces Sex Pils qui contenaient comme principe actif de

l' Avena Sativa, c'est à dire de l' avoine .Je sais bien qu' il ne faut pas que les chevaux abusent de

l' avoine qui risque de les exciter. Mais alors il vaut mieux (pour les finances) consommer des

flocons d' avoine au petit déjeuner que ces pilules où l' avoine coûte 500 E le kg.

Et pourtant il y a moins cher et peut être plus efficace c' est la sarriette .Cette plante aromatique

est donnée comme aphrodisiaque depuis la plus haute antiquité.

Un lien vers une excellente page  après je n' ai plus rien à dire link  ou presque

sariette-002R.jpg

La Sarriette ,famille des Satureja ; ce nom viendrait de Satyre ,qui chez les grecs, mi-homme mi

bouc broutait la sarriette pour renforcer ses ardeurs. Les Grecs puis les romains en faisait grande

consommation pour ses vertus tonifiantes . pour les mêmes raisons on l' appela au Moyen

Age herbe du diable ;l' Eglise était passée par là .

En Provence la Sarriette se nome Pèbre d' Ai ou Pèbre d' Ase ;ce qui signifie poivre d' âne ;ces

animaux étant réputés pour la vigueur de leur érection.

La recherche contemporaine a permis d' identifier dans la sarriette des polyphénoles qui lui

confererait des pouvoirs anti-oxidants, certaines études ont été menées pour examiner ses effets

pour prévenir ou soigner certains cancers. Néanmoins on peut dire sans être accusé de pratique

illégale de la médecine que cette plante aromatique a des propriétés  Anti -fongique ,Anti-

bactérienne ,Anti-inflammatoire ,Anti-douleur

En un mot c' est la Panacée .Quand on sait que de plus elle favorise la digestion des graisses ;c'

est pour cela qu' on l' utilise avec la viande de mouton .Et les Germains l' appellent Bohenkraut :l'

herbe aux haricots car en association elle facilite leur digestion .

sariette-005.jpg

Et Aphrodite? comme disait Brassens "la bandaison papa ça se commande pas"....mais la

Sarriette,toujours d'après les chercheurs contiendrait un principe actif l' eriodidyol,un flavonoïde¨ 

vasodilatateur aux effets relaxant.

Pour résumer : une promenade dans la garrigue pour cueillir cette Sarriette ,histoire d' ouvrir l'

appétit et l'utiliser dans quelque recette épicée et parfumée ....et une sieste" crapuleuse" afin de

vérifier les effets du poivre d' âne.

Comme Alice vous avez en main deux principes aux effets opposés : l'agneau chaste ou l' âne

lubrique à vous de choisir selon les circonstances et votre compagnie.

Un seul conseil : utilisez la sarriette sans modération (une seule limite les personnes sous anti-

coagulant et les femmes enceintes) sous sa forme naturelle.

L' utilisation des huiles essentielles nécessite beaucoup plus de prudence ,seulemnt avec un avis

médical..

Repost 0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 13:07

Le mois dernier des premières chaleurs de la matinée à la nuit tombée les cigales

stridulaient dans tous les arbres? Maintenant silence radio!

La cigale n' attend donc pas que vienne la bise pour frapper chez la fourmi sa voisine.

 

1312651-Jean_de_La_Fontaine_la_Cigale_et_la_Fourmi.jpg 

On sait bien quoiqu'en dise La Fontaine les cigales meurent à la fin de l' été leur tâche

reproductrice accomplie.

Le chant de la cigale est en effet le moyen que le mâle a trouvé pour attirer les femelles.

chacun son truc!

en cherchant bien, j'ai trouvé beaucoup de détails sur la vie,les amours,la morphologie,

la ponte des cigales....rien ou presque sur leur mort .

0cigale-003b.jpg 

Les mâles repérables à leur stridulations seraient les victimes désignées pour de nombreux

 prédateurs:.J' ai lu la description de la chasse que le MOINEAU (passer domesticus pour les

scientifiques ou les pédants) fait aux cigales.Il les repère au chant et vient se poser à proximité

n'ayant pu localiser sa proie qui s' est interrompue dans son chant.Patient notre moineau attend

que la cigale chante à nouveau pour lui fondre dessus. Cette attaque n' est pas toujours

couronnée de succès car souvent la cigale s' envole avant d'etre prise.Les ARACHNIDES aussi

opèrent un prélèvement sur la population des cigales;grâce à leur toile assez solide pour arrêter

une cigale en volx ,les Argiopes se montreraient les plus dangereuses .         RENCONTRES ENTOMOLOGIQUES     

On signale également l' action d'un carnassiers opportunistes :la mante religieuse. Je n' y crois

pas trop, les mantes religieuses sont  rares en juillet et début août ;ces insectes ont mauvaise

réputation et on les accuse de tous les méfaits . Et puis il y a les fourmis fossoyeurs diligents qui

éliminent tous les cadavres. Ah revoilà la cigale et la fourmi....

.Et les femelles? Elles pondent plaçant leurs oeufs dans des loges creusées dans des brindilles,

grâce à leur tarière. Épuisées après la ponte, et leur rôle de reproductrice étant joué,elles se laissent choir au bas de la tige sèche qui contient maintenant leurs oeufs . Ce sont les fourmis qui

alors se chargent de les découper encore vivantes.un autre épisode plus gore de   la Cigale et la

Fourmi.

Quant à moi j' ai vu des Huppes et des Guêpiers s' emparer de cigales .Ce que je n' explique gère

c' est la disparition sans laisser de trace de millier de cigales sans que subsiste un cadavre,les

fourmis seraient elles les seules à qui imputer ce grand nettoyage?

mante1 

Repost 0
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 11:34

Je me suis trouvé ce matin en présence de nombreux insectes qui dévoraient le pollen

des rudbeckia .Ce sont de minuscules papillon (environ 10 mm) groupés sur le coeur

des fleurs.J' ai cherché et n' ai rien trouvé sur leur identité alors je vous propose ces

photos.insectes-002.jpg

 

 

insectes-004r.jpg

Repost 0
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 06:56

araignee-009n.jpgCet après-midi ,alors que je faisais provision de lavandes pour les armoires,les bouquets

la cuisine etc ,j' ai rencontré une belle araignée qui avait tissé sa toile entre deux brins de

lavande. Il s' agit de l' Argiope Laubée ,une des araignées de la garrigue .Elle aime la

sécheresse et l' extrême chaleur pour construire son ouvrage..

Elle s' installe en effet au centre d' une grande toile ;c' est une araignée à toile géométrique.

J' ai trouvé des infos sur cette belle solitaire dans LA HULOTTE N° 73

Voici un magnifique dessin de l' habitat de cette Argiope que je vous ai copié.img228.jpg

link    ici le lien vers la Hulotte le journal le plus lu dans les terriers.

si vous ne le connaissez pas ,il mérite le détour  et abonnez vos enfants.

 

  et maintenant une photo de la dame vue de dessous, c' est en effet sa face ventrale qui présente

ces dessins de camouflage

 

araignee-013v.jpg

 

j'espère que vous n' avez pas peur des araignées.....et si je trouve une veuve noire je la prends en

photo ; c' est le seul insecte vraiment dangereux de notre midi.,mais elle préfère l' ombre au soleil.

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 12:00

Dans ma piscine je ne prends pas dans mes filets une sirène égarée.

mais de nombreux insectes que je récupère dans l' épuisette les sauvant

ainsi de la noyade. Souvent ce sont guêpes et coléoptères genre scarabées?

je ne parle pas des minuscules moucherons qui viennent se noyer par

centaines ; parfois un papillon se trouve en difficulté ;Je me souviens de

grands flambés flottant dans l' eau ,leur portance leur permettant de surnager,

mais les empéchant de décoler leurs ailes :tension osmotique oblige.

J' en ai "péché" quelques uns ; après un séjour sur le bord de la piscine ils

ont pu ,une fois secs,reprendre  leur vol ,n'ayant perdu que  quelques écailles

 dans cette aventure.

Ce matin c' est un gros insecte qui flottait au fil de l' eau. Je l' ai d' abord pris pour

 un  frelon ,mais au deuxième regard j' ai vu que ce n' était sans doute pas un

hyménoptère et je lui ai tendu une épuisette compatissante. Sauvé de la noyade

il est resté longtemps immobile sur la plage .Je ne lui ai pas fait de bouche à bouche,

mais en lui soufflant dessus j' ai du réveiller un peu ses fonctions vitales.

après une heure il s' est envollé.

j' ai eu le temps de le photographier et je vous communique son portrait.

 

ORNITHO-P-003.jpg

 

 

ORNITHO-P-005.jpg

 

 

ORNITHO-P-001.jpg

 

Je lui ai suvé la mise mais cet insecte ne m' a pas décliné son identité. Il ressemble assez

à la Sésie-Frelon mais ses pattes sont noires et velues et son abdomen se termine comme

celui du Moro Sphinx. Si vous le reconnaissez vous pouriez m' indiquer son nom; histoire de

satisfaire ma curiosité.

Serait ce  la sésie bembeciformis ?

06 08 2012     Vous m' avez éclairé ...alors c' est une Megascolia maculata une femelle

 

Voici la photo d' un sphynx que j' ai sauvé des griffes du chat......je l' aurai ma médaille!!!!

 

SPHINX-012.jpg

Repost 0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 07:49

Non je donne pas des directives pour le dressage des oies blanches inspirées du

"Divin Marquis",seulement quelques réflexions inspirées par l'observation des quatre

poulettes locataires de mon poulailler de luxe.POULAILLER DE LUXE

Au début de mon expérience de cohabitation avec ces gallinacés,nous avons eu en

milieu d' après-midi la visite d' un renard qui est parti avec une poulette, ne laissant

qu' une touffe de plumes. Ce devait être une renarde pour prendre autant de risques

une femelle qui avait des bouches à nourir  .Heureusement c' était au tout début de

l' expérience poulailler et les poulettes n' avaient pas encore de nom.Cette perte fut

plus facile a accepter pour les petits (enfants) et le remplacement plus aisé.

Maintenant elles ont toutes un nom emprunté à la saga "Star war"!!!!mélange des genres

Ainsi je cours après Dark (wador),R2 ou Gribous pour qu'elles rejoignent leur pondoir.

img131.jpg

 

Il y a d' autres prédateurs des clapiers et des poulailler qui font plus de dégâts

que le goupil ,ce sont ces sauvagines.Pour éviter leurs méfaits il faut un poulailler

totalement hermétique seulement ventilé par des ouvertures protégées par du

grillage à poule. Les poules rentrent spontanément se percher dans leur poulailler

dès que la nuit tombe : c' est une survivance de leur instinct, à l' état sauvage elles

se perchent dans les arbres à l' approche de la nuit pour se protéger des prédateurs.

Il faut alors clore le poulailler dès qu'elles sont allées se percher,cela fait partie des

contraintes si on veut les conserver vivantes.

Autre anecdote sur un comportement surprenant. Elles étaient en train de gratter et

picorer ensemble en un endroit abrite,quand je les entends émettre un drôle de

caquètement gloussement de concert.Je m' aperçu alors qu' une buse planait au

dessus de nos tètes....elles n' avaient certainement  rien à craindre d' une buse mais

leur instinct leur faisait lancer un cri d' alarme et de rassemblement pour les poussins

qu' elles n' avaient jamais eu.
Ce sont des animaux drôles...dans la manière de vous regarder,de vous suivre,

de courir .Ainsi quand elles courent vers une pitance espérée et que leur jeu de

pattes ne leur permet pas d' aller assez vite elles s' aident des ailes;si vraiment

une concurrente risque de les coiffer au poteau elles enclenchent le turbo en volant

vraiment. Ce sont des  hotes   familiers, certaines se laissent attraper aisément et s'

accroupissent en signe de soumission si on les poursuit .Elles ont un certain

nombres d' habitudes ; ainsi quand on les libère: les deux poules rousses se précipitent

vers la réserve de grains et en passant picorent la gamelle des chats.Les chats sont

au parfum et se tiennent à distance de ces becs menaçants.

POULES-001.jpg

Elles ne sont que 4 et pourtant elles forment des groupes dont une (une poule noire)

est exclue...elle se venge en piquant la tète des autres ;mais cela reste dans des limites

acceptables. Néanmoins lorsqu'elles prennent leur bain de poussière en caquetant les

dernières nouvelles elles restent groupées.

Ainsi va la vie des poulettes ,elles mangent pratiquement de tout et sont une véritable

entreprise de recyclage des déchets organiques.Leur ponte est régulière 3 oeufs par jour.

Ce sont des locataires attachantes et si Renard leur laisse vie elles ne passeront pas

à la casserole mais mourront de vieillesse comme tout animal domestique.

mael-poules-002.jpg

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 09:38

C' est vraiment le printemps, hier j' ai dérangé une huppe en me garant devant le mas.

Ce sont de drôle d' oiseaux !  sauvages et familiers à la fois......Tous les ans à la même

date elles sont de retour,au même endroit .On dit que cette espèce n' est pas rare mais

vit isolement par couple.Comme celles ci ne sont pas baguées je ne peux affirmer que

c' est le même couple qui à élu domicile près du mas.  Ce sont des oiseaux qui ne sont

pas très farouches,mais aiment la tranquillité.Pour nicher ils ont choisi une embrasure

de fenêtre dans une zone peu fréquentée. Pas de nid, les oeufs sont déposés sur la

pierre juste calés par quelques brindilles pour ne pas rouler. Les deux parents couvent

à tour de rôle, impossible de distinguer le mâle de la femelle :même plumage et même

huppe dépliée ou rabattue.

Ce sont des oiseaux qui sont souvent au sol car ils y puisent une grande part de la nour-

riture.Grâce à leur bec long,fin et coudé ils sont de redoutables chasseurs de larves

d' insectes qui en cette saison remontent vers la surface.Ils semblent ne pas chercher

 au hasard,deux trois grattage du sol ,ils plongent le bec et récupèrent une grosse larve

une cigale qui ne chantera pas cet été et qui va apporter ses protéines aux jeunes qui

attendent sur le bord de la fenêtreimg100.jpg

 

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 15:22

A toutes les femmes que j' ai aimé.....à celles que j' aime aujourd'hui   voici mon

modeste présent pour la St Valentin. Un cadeau pour celles qu' on aime une fois

l' an,tous ensemble,c'est un peu mesquin et cela manque d' originalité. La Femme

doit être célébrée et fêtée tous les jours parce qu'elle est femme.

 

donc voici un pied d'ellébore photographié dans" ma" garrigue.C'est une des seules

plantes qui fleurisse en hiver, Dès l' automne ses feuilles se développent et emerge

la fleur qui comme un oriflamme dépasse bientot cette corole de feuilles.En plein hiver

cette plante s' épanouit offrant une grappe de fleurs en rosaces.Mais ce sont des fleurs

 d' herbe les pétales sont du même vert tendre que la tige.

 

work-0618.JPG

 

        ma commère il faut vos purger

        avec quatre grains d' ellébore

Ainsi s'adresse le lièvre à la tortue chez La Fontaine

l'ellébore ne donne pas de "grains" mais des graines microscopiques,la partie utilisée était

le rhizome séché et réduit en poudre....chez les apothicaires un grain était une mesure : ce

que la pointe d' un couteau retirait du pot de préparation. C'était la minute culture de Loup Gris.

Alors l' ellébore préconisé par le lièvre serait un produit dopant qui administré à la tortue

lui donnerait quelques chances de gagner la course, une sorte d' E P O. Que nenni ! C'était

une médication utilisée depuis Hippocrate pour soulager l' aliénation mentale . Ce poison

avait plutôt comme effet de hâter la fin du malade.

Ellebore signifie "tueur des prairies" tant cette plante est toxique....c' est un beau cadeau que

je vous offre ! comme nom je lui prefère Rose de Noël.....fleur vénéneuse mais rose sans épine.

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de loup gris
  • Le blog de loup gris
  • : je me promene à pieds en des lieux deserts ou tres frequentés au rythme de mon humeur preferences pour les Cevennes et les Alpes du Sud
  • Contact

Recherche

Liens