Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 07:50

Lors de ma visite de l' église de Jenzat j' ai pu lire un panneau indiquant que

cette église se trouvait sur le circuit des églises peintes du Bourbonnais , et me

conseillais de rechercher la brochure correspondante au syndicat d' initiative le

plus proche .  Je me suis donc rendu à Vichy , non au Syndicat d' initiatives mais

à l' Office du Tourisme . Dans ce hall d' un ancien hôtel circulait nombre d' employés

plus ou moins affairés . Derrière un comptoir d' une longueur impressionnante une

jeune femme essayait seule de répondre aux quelques visiteurs . J' ai attendu un

 certain temps....;je me croyais dans un bureau de Poste ...puis vint mon tour et

je formulais ma demande.

La jeune personne de l' autre coté du comptoir partit fouiller ses tiroirs et m' en sortit

le prospectus tant attendu . Je n' ai pu obtenir que deux exemplaires le stock se limitant

à trois fascicules .

Je suis donc reparti avec le précieux document  . Je ne regrette pas cette attente

J' y ai trouvé un texte erudit ,un plan de l' Allier avec la mention des édifices religieux

concernés ,une notice par église avec photo et horaire de visite .

Est également indiqué le site de l' association de Sauvegarde des Monuments Peints .

  link

Pourquoi n' ai je pas trouver ce document dans les présentoirs qui offrent  des quantités

de prospectus . Serais ce le hasard  ou le peu d' intérêt pour le culturel  ou le fait que ce

sujet dépasse les limites géographiques donc l' intérêt de V.V.A.Vichy.Val.d' Allier .

Donc une querelle de clocher....

 

img-RSI395.jpg

 

VOICI  UN PILIER DE L'EGLISE D' EBREUIL

 

allier-089.jpg 

Repost 0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 07:11

Vous allez me taxer de monomanie ....encore Camille Claudel . Je vous prie de m' en excuser

mais dans l' actualité cinématographique le film de Bruno Dumont : Camille Claudel 1915 m' a

incité à me replonger dans les biographie de Camille Claudel ,Mlle Say comme la nommait

Rodin lors'qu'il tentait de lui faire parvenir des aides.

 

1915 , Camille Claudel est internée depuis deux ans , pour cause de guerre elle a été transférrée

de Ville-Evrard à Montdevergues . Le film se situe donc dans l' enceinte de l' asile . Le parti pris ,

 le choix du réalisateur a été de tourner dans l' univers clos d' un véritable hôpital psychiatrique

avec de vrais "fous" et de vraies infirmières travesties en religieuses . Cela donne certainement

une oeuvre originale et dérangeante , je ne l' ai pas encore vue. On dit que Juliette Binoche en

Camille Claudel nous donne une des interprétation les plus forte de sa carrière .camille-claudel-de-bruno-dumont-10878750gdwfv_1713.jpg

 

Mais je n' ai pas vu le film et je ne vais pas en parler , seulement classer pour vous quelques

éléments sur ce drame que fut  l' internement , la séquestration  d' une des artistes les plus douée

de ce début de XXème .

 

Pour les amateurs de commémoration voici 100 ans que Camille Claudel fut enlevée pour être internée

10 Mars 1913

 

Comme je vous l' ai dit CAMILLE et PAUL CLAUDEL  c' est quelques jours après le décès du père que

 Paul Claudel ,devenu l' homme  de la famille fait établir un certificat médical et fait signer par sa mère une

 demande d' internement .

Camille est enlevée de son domicile ,conduite à Ville-Evrard ou elle est mise au secret /pas de visite et

pas de courrier ,sur ordre de sa mère. On peut tenir Paul Claudel responsable de tout ce qui arrive

à sa soeur durant ses 30 ans de séquestration ; c' est lui qui a le pouvoir de décision en tant qu' homme

de la famille . Je trouve quant à moi les biographes très indulgents à l' égard de ce frère poète et diplomate

et aussi chrétien fanatique . Il est enfermé dans le cercle faute, péché, expiation, rachat par la mort.

Paul donnait une explication occulte à la maladie de sa soeur . Il déclare à Daniel Fontaine qu'il a la conviction

qu' elle est possédée et lui demande s' il est possible d' exorciser à distance . Pour sa soeur un exorcisme

plustot qu' un peu d' humanité.

Je ne suis pas le seul à le traiter de chrétien fanatique : sa mère lors de sa dernière lettre à Paul en 1928

lui écrit ,parlant de la religion :

....je peux bien te dire que la façon dont tu la comprends et la pratiques a beaucoup contribué à m' en éloigner

C' est ce  chrétien qui se croit exemplaire qui lorsque sa mère vend sa propriété à sa soeur

se considère comme spolié et aura des mots très durs contre cette soeur et sa mère .

C'est Paul et sa mère qui lorsequ' en juillet 1919 ,le médecin en charge de Camille à Montvergues ,le Dr Brunet,

 propose   une sortie à l' essai de la malade vont refuser (lettre du 6 septembre 1919°

En 1920 ce même médecin propose le transfert dans un établissement plus près de Paris Refus par lettre

du 9 juillet 1920 .etc Le Dr  Brunet fut remplacé en 1920 et ses sucesseurs ne manifestèrent aucun interet

pour le  cas Camille Claudel .

 

 

 

Or Camille Claudel n' était pas seule face à la haine de sa famille .

Son cousin Claude Tierry est informé de l' internement de Camille par une lettre qu' elle parvient à faiire envoyer

;mais on lui refuse de la voir quand il se rend à Ville-Evrard . Il alertera le journal local "L'Avenir de l' Aisne ,

il leur communique trois lettres de Camille pour montrer la cohérence de sa pensée . Voici avec quelle véhémence

il tente de défendre sa cousine ...chose monstrueuse et a peine croyable....cette grande artiste est enfermée

dans une maison de fous.

Un journaliste parisien Paul Vibert publiera 7 articles dans le Grand National . Il s' insurge contre l' enlevement de l' artiste ,le rôle tenu par la mère et le frère. et attaque la loi scélérate de 1838 qui régit l' internement

"il y a deux moyens de supprimer une personne de la société : le premier est l' assassinat . Le deuxième est

l' internement légal que l' on converti pour les besoins de la cause en séquestration

Paul Vibert en appelle aux amis de Camille qui peuvent intervenir Rodin ,Morhardt ,Berthelot .

Et même son action avait provoqué des travaux au sénat pour une réforme de la loi de 1838 .

Camille se dit persécutée par Rodin et sa bande ; or Rodin essaye jusqu' à sa mort (1917) de lui venir en aide .

Il a trop éprouvé pour son compte le manque de moyens et de reconnaissance et il aide discrètement  Mlle C

réglant loyers ou factures . Sur la demande des amis de Camille il accepte d' ouvrir une salle dans l' hôtel

Biron qu' il vient d' acquérir ,cette salle serait destinée à exposer les oeuvres de Camille . Une fois encore

cette initiative se heurte à la famille Claudel qui veut Camille étant enterrée vivante faire disparaître son

souvenir ....."Paul Claudel est un nigaud  (euphémisme) Quand on a une soeur de génie on ne l' abandonne

pas. Mais il a toujours cru que le génie c' est lui qui l' avait "     lettre de Morhardt .

Sans la guerre qui était la fin d' un monde ,sans la mort de Rodin ,il est possible que les efforts des amis

de C Claudel ,par une campagne de presse ,auraient pu faire reculer Paul Claudel ,par crainte du scandale.

Elle ne fut pas non plus abandonnée de tous : Paul lui rendit visite 5 fois en 30 ans et sa soeur se déplaça

une fois jusqu' à Montdevergues .

Il est aussi quelques personnes qui ont tenté de joindre Camille ,lors de sa détention  . Après la mort de

Madame Claudel , l' amie anglaise , Jessie avec qui elle fit son aprentissage chez Rodin retrouve sa trace

malgré la mauvaise volonté de Paul . En 1929 Jessie se rend à Montdevergues et on possède une photo

de cette retrouvaille des deux amies ,après 52 ans de séparation .

 

Camille Claudel est morte dans l' asile de Montdevergues en 1943 dans le froid et le dénuement .Est elle

morte de faim ? En cette année 43 ,les difficultés de ravitaillement ont permis une sur-mortalité dans les asiles

d' aliénés ,suppression en douceur d' une population qui ne régénérait pas la race française .

 

img-RSI338.jpg

 

Je vous ajoute un poème écrit par Antoine Bourdelle hommage à Camille Claudel en

1926 ( Camille est enfermée depuis 12 ans )

cette chair de cristal moite de vivre encore

se désombrage aux yeux attesté du soleil

et le marbre émouvant des paupières mi-closes

s' accomplit de rosée au long éclair obscur

dans le regard tiède où s' animent les roses

ce poème est un peu obscure , il montre toute fois que BOURDELLE sculpteur reconnu

se souvient du visage de Camille . Il a côtoyé Camille Claudel dans l' atelier de Rodin ou

il travaillait comme praticien avant de prendre son indépendance .

Repost 0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 16:51

Ca y est le texte est voté à l'assemblée nationale . 15 jours de combats parlementaire

des milliers d' amendements , et dans la rue de centaines de milliers d' adversaires et de

partisans. Comme le dirait S. beaucoup de bruits pour rien ...

Je dois être déconnecté mais le sujet me laisse indiffèrent.

 

l_lth_vote_solennel_mariage1.jpg

 

 J' ai entendu des défenseurs de la famille chrétienne . Si on fait confiance aux évangiles

on trouve dans Mathieu des paroles de Jésus qui dynamitent plus tôt la famille .

ainsi La vraie famille de Jésus 12-46à50

  Qui est ma mère et mes frères....Quiconque fait la volonté de mon père qui est aux

cieux ,c' est lui mon frère c'est lui ma soeur,ma mère.

         Jésus parle du mariage et du célibat Math 19 10 et 12

Il préconise le célibat dans un style fleuri ,il parle d' eunuques volontaire

" et il y en a qui se sont rendus eunuques à cause du royaume des cieux.Comprenne qui peut

comprendre".

Dans les épîtres de Paul ( le misogyne de service)

Il est bon pour l' homme de s' abstenir de la femme.

Pour les époux / que le mari remplisse ses devoirs envers sa femme , et que la femme fasse

 de même avec son mari.....Ne vous refusez pas l' un à l'autre, sauf d' un commun accord....

afin de vous consacrer à la prière.

le bouquet c' est quand il avoue     Je voudrais bien que tous les hommes soient comme moi

J' entends ricaner un mécréant dans mon dos    Baiser ou Prier il faut choisir

 

C' est ainsi que Tolstoi s' apercevant que le mariage était non un sacrement mais une

création de l' Eglise écrivit la sonate à Kreutzer ou il fait l' éloge de la chasteté étant déjà

père de famille nombreuse.

 

Mais il est un point ou il n' a pas tord .G Duby dans son best-seller , si j' ai compris sa thèse

G Duby donc dans le chevalier,la femme le prêtre expose comment l' Eglise au XI ème siècle

s' approprie les règles et le contrôle des mariages . Ainsi  pour des siècles ce contrôle d' une

institution sacrement renforcera le pouvoir de l'Eglise , et cela sur toute la société du manant

au roi.

 

Avec la révolution puis le code civil ,il y a désacralisation du mariage ,tout en gardant une part

des règles antérieurs . Il n'y a pas de divorce possible "ce que la Loi a uni..."remplace  "ce que

Dieu a uni l' homme ne peut le désunir".Durant un siècle et demi l'Eglise tentra de récupérer

les concessions imposées par la révolution.

Dans notre société laïque ,une exception française dont on doit être fiers , les normes morales

contraignant l' espace privé et la vie sexuelle ,héritées des options morales de l'Eglise catholique

ne se sont allégées que depuis moins de 50 ans.

 

Le mariage pour tous c' est peut être le dernier combat des clercs ,por conserver une institution

qu' ils considèrent de leur compétence

 

Si cette loi sur le mariage pour tous ne m' interpelle guère , c' est que je pense qu' au chapitre

mariage du code civil il existe d'autres sujets de réflexion.

Le mariage mixte , un homme et une femme mais de nationalités différentes . Il existe là de

trop nombreux conflits douloureux avec des conflits de compétences des droits et des juridictions.

En plus de 60 ans l'Europe n' a pu créer un droit de la famille cohérent entre les différents pays

 

Un autre sujet de préoccupation qui concerne des millions d' individus . Plus de la moitié des enfants

naissent hors mariage . Ils sont reconnus (filiation naturelle) mais le père naturel n' a aucun droit

sur la progéniture et seulement des devoirs. Ici il serait bon de rechercher un peu d' égalité des droits,

Mais pourquoi s'inquiéter de l' absence de droits des pères naturels ; ils n' ont qu' a se marier

N' existe t il pas maintenant     LE MARIAGE POUR TOUS

 

 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 15:07

Le mariage pour tous......j' espère que tous n' auront pas l' obligation de convoler

en justes noces ?

J'AI L'HONNEUR DE NE PAS TE DEMANDER TA MAIN

ne gravons pas nos noms au bas du parchemin .

Je suis d' une époque où beaucoup de mariages étaient "obligés"

la petite fiancée étant dans une situation avantageuse .

   et puis il y eut les lois Neuwirt et Weill .....comme quoi des textes de loi peuvent

parfois changer les réalités sociales (sociétales diront nos cuistres)

   et puis il y eut l' après Mai , une femme mère hors mariage n' était plus vouée à une

opprobre unanime . Je me souviens du sort des filles-mères en ces temps rigoureux,

où leur seule possible était de quitter leur pays.

   Voila 40 ans après la majorité des enfants naissent hors mariage , et quand leurs parents

 se marient ce n' est pas pour régulariser mais pour affirmer la réussite de leur couple .S' Il y a

un renouveau du mariage depuis 10 ans , c' est peut être une nostalgie de la fête et un bon marketing

qui impose des standards de luxe et crée un effet mode.

Sinon le mariage était tombé en désuétude et il n' y avait plus que les curés qui souhaitaient se

marier . Le mariage c' était assez ringard ,marque de conformisme.

Maintenant les homos désireraient se marier . Je suis un peu déçu ,je les croyais anti-conformistes.

Enfin pourquoi pas si ça leur fait plaisir Il y a bien un précédent.

 

untitled.png

 

 

Le mariage médiatique de Coluche avec Le Luron , provocation , bouffonnerie ou beaucoup plus ?

 

Repost 0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 14:32

Les situations de crises sont des périodes favorables à des adaptations des technologies.

Ce sont des challenges qui stimulent l' innovation . Je me penchais ce matin sur des

magazines d' une période de "crise" ,l' année 1941 . La France occupée ,des destructions,

la désorganisation des services ,un million d' hommes prisonniers,un morale au plus bas.

Dans ce magazine on voit des "réclames" pour apprendre l' allemand grâce à la méthode

Lingaphone ,de la publicité pour la firme Bayer et le Pariser Zeitung le grand quotidien d'

information de langue allemande. Ce qui frappe surtout ce ne sont pas les articles de

propagande , mais la multitude d' études et de publicités présentant des biens de substitution,

état de guerre oblige.

Pour remplacer le sucre il existe du sucre de raisin , pour faire votre café achetez un appareil

 à torréfier,vous pourrez y griller de l' orge ou des racines . mais tout cela ce sont des solutions

bricolées . Plus sérieux la multiplication des informations concernant les GAZOGENES ;

Vous ne savez pas de quoi il s' agit ; c' est un procédé de gazéification du charbon de bois ,

qui permet d' alimenter les moteurs des voitures ,camions et autres engins .

Sur une pleine page on peut lire:

 

         sous le signe de la Révolution Nationale

         hier, royauté du lointain pétrole

         aujourd'hui règne de la foret française

              le gazogène Carbogaz 

          après 20 ans de recherches et d' expériences

          a équipé plus de  2.000 véhicules

 

quelques photos et copies de pub     et le lien vers des  informations techniques link

img-RSI310.jpg

 

 

 

img-RSI311.jpg

 

 

 img-RSI312.jpg

 

 img-RSI309.jpg

 

 

tout cela nous présente un système de substitution au pétrole et je me souviens avoir vu

plusieurs années après la fin de la guerre ,rouler des bus et des camions encore équipés

de ces gros cylindres qui permettaient l' alimentation du moteur en gazogène.

Le plus étonnant c' est que un an après le désastre , ce soit mis en place un système

alternatif pour le transport routier ; et plus 20 fabriquants de dispositifs d' alimentation au

gazogène ont reçu l' agrément de l' administration .

 

Il existe une autre solution pour se déplacer ,le vélo bien sure et aussi les véhicules électriques.

voici quelques offres de voitures électriques ayant 100 km d' autonomie .... 70 ans après les

constructeurs n' ont pas fait de grands progrès . 

 

img-RSI314.jpg

img-RSI313.jpg

 

 

Si un tel véhicule vous intéresse je n' ai pas les tarifs mais vous avez même les adresses des constructeurs .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 07:31

Je me sens un peu coupable de ne pas vous avoir signalé la sortie du film

de JEAN PAUL JAUD    " Tous Cobayes ? ". link

Vous avez déjà certainement vu des images de ce film à la tété...rappelez vous ces

rats porteur de tumeurs énormes qui par hasard avaient été nourris au mais

transgénique associé au Round-up à dose infime. Ces images ont fait le Buzz

mais deux mois après elles sont oubliées ,les travaux du Pr SERALINI dépréciés

par les journalistes et les "scientifiques" aux ordres des lobbies et balayés d'un revers

de main par les institutions censées nous protéger.

tous-cobayes-GF-f890d.jpg 

 Ces séquences fruit de journalisme d' investigation sont montées dans une finalité

didactique : montrer que les filières O.G.M. et nucléaire civil procèdent des mêmes 

genre d' opérateurs , de buts similaires et de risques identiques : l'irréversibilité.

Il y a aujourd hui un nombre important de films qui sont des oeuvres de combat ,généralement

leurs réalisateurs n' aiment pas qu'on les appelle films militant.Pourtant ils ont un message

à faire passer ,et cela contre l' omni puissance des groupes industriels et financiers

Ce ne sont pas seulement des films tract ils sont aussi de vrais films avec un montage

efficace qui appuie le propos une véritable scenarisation ; une photographie et une bande

 son superbes .Comme je l' affirmait à Béatrice Camurat Jaud ,elle nous propose des

films "pas chiant". Les bons sentiments ne font pas les bons films ,ici nous avons de la

bel ouvrage  On éprouve beaucoup de plaisirs avec les images qui sont accompagnées

des percussions africaines des tambours du Sénégal et des Coréennes de Muskiko Asano.

De plus la bande son est due à Gabriel Yared  auteur des musiques de

Il avait également composé la musique de " Nos Enfants nous Accuseront "un autre  film de

 J-P JAUD que vous devez voir . Dans ce film J P Jaud nous alarme sur les dangers des pesticides.Tous ces films ,ceux de J P Jaud,ceux de Marie Monique Robin, de Coline Serault , ont un aspect accusateur,ils nous incitent

à l' indignation mais surtout comme le dit un journaliste de La Croix

Ils sont .... à prendre comme un outil de réflexion

Beaucoup de critiques leurs reprochent leur catastrophisme ; ils zapent l' aspect positif de ces

films,les solutions qui sont proposées.Bien sure les voies alternatives qui sont proposées sont

moins spectaculaires que les catastrophes annoncées et elles frappent moins la mémoire du

spectateur qui sort d' une projection.

Ces films outils de réflexion vous incitent à vous informer ,à rechercher sur le net différentes

opinions sur ces sujets et à communiquer ces informations.

Pour ma part j' ai acquis des DV D des films de Jaud et de M M Robin et je les fais circuler.

voici quelques liens qui vous apporteront plus que je ne pourrais le faire.

link       une page de allociné avec les principaux films link 

 

un seul mot pour terminer  les politiques semblent peu sensibles à ce genre de préoccupations

Nos enfants les accuseront !

 

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 16:58

L'autre soir je suis allé écouter Marie Rouanet présenter son dernier ouvrage:

un roman l' Arpenteur . J' ai beaucoup d' admiration pour M Rouanet ,pour sa

vivacité et son humour;

 

M-ROUANET-001v.jpg

Son oeuvre est multiple : livres, chansons , films . Aussi comment lui plaquer une étiquette?

Est elle historienne de terrain,sociologue,ethnologue,romancière, poète ?

Dans toutes ses activités on peut reconnaître qu' elle n' a pas sa langue dans sa poche ;

elle pratique un parler vrai qui n' est pas sans provoquer des réactions. Ainsi nous avouait

elle (avec une certaine fierté) qu' il est des lieux comme Aniane ou le Luc où sa présence

n' est pas souhaitée. En effet même quand elle nous confie ses souvenirs d' enfance dans

Nous les Filles elle le fait sans nostalgie et mièvrerie. Elle se situe dans l' objet de l'étude,

elle est cette petite fille d' un quartier populaire de Beziers ,mais elle est aussi l' historienne

qui tente un inventaire exhaustif des us et coutumes en cette ville lors des années 50 . Cela

tiend à la fois de l' intime et du distancié.

Si je rédige cette page c' est pour vous faire découvrir (si vous ne connaissez pas) Les Enfants

du Bagne . LE sujet est grave et douloureux et surtout il a été dénié,occulté pendant plus d' un

siècle. J' 'avais  peu entendu parler des colonies pénitentiaires :ces bagnes d' enfants qui ont

perduré jusqu' en 1945. Bien sure il y a la Chasse à l' Enfant de J.PREVERT

 

     Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

     Au dessus de l' île on voit les oiseaux

     tout autour de l' ile il y a de l'eau

     Qu'est-ce que c'est que ces hurlements.....

     C'est la meute des honnêtes gens

     Qui fait la chasse à l' enfant.

 

Un poème qui décrit l' évasion d'un enfant d' un de ces bagnes et la chasse qui lui est donnée

par tous les braves gens . On m'a dit qu'il en était ainsi à Aniane ,et que l' on sonnait la cloche

quand un colon s' évadait, pour organiser la battue.

 

Dans mes souvenirs il y avait aussi Jean Genet et son incarcération à Mettray quand il avait 15 ans.

Un petit voleur pris sans billet tans le train Paris -Meaux, cela vaut quelques années de bagne qu

vont  changer sa vie. Il faut lire le Miracle des Roses où Genet nous communique cet atmosphère

de violence "virile" dans le sang et le sperme.

 

img-RSI297.jpg

 

Mais ici il ne s'agit pas de poésie :Marie Rouanet nous fait découvrir le quotidien de cet univers

carcéral dans Les Enfants du Bagne (1992) . Comme toujours chez cet auteur , elle est présente

et se met en scène dans ses recherches ,elle conte ses efforts pour trouver et faire parler les archives;

elle nous fait vivre ses rencontres avec des témoins,des victimes de ces incarcérations.

Compte tenu de la quantité ,de la qualité des sources et de leur utilisation on aurait pu s' attendre

à une étude très universitaire assez indigeste.Bien au contraire cette enquête menées par M Rouanet

possède de la chair ,du sang et des larmes . A sa lecture on ressent une forte émotion , ce n' est pas

de l' affect, c' est une indignation .

Comment a-t-on pu traité des enfants de cette façon ? Pour les "redresser" ;avec la bonne conscience

du coté des bourreaux.  Ici on n' a pas un cas isolé mais tout un système de rééducation qui de Belle Ile

à l' ile du Levant ,enferme les enfants pauvres ou (et) orphelins dont le principal crime est souvent le

vagabondage. Lisez ce livre et vous ne pourrez plus regarder les hauts murs de ces camps de rétention

de manière innocente/car il subsiste encore des dizaines de ces lieux . Même si leur fermeture date de

plus de cinquante ans ,les villes et villages ou ils se trouvent gardent ces souvenirs au secret.

En France où existe une culture muséale ,un culte du passé ;pourquoi pas un musée des bagnes pour

enfants ,un centre de recherche ou soient collectées toutes les archives ? Une stèle où soient inscrits

les noms de tous les enfants morts durant leur détention,seraient ils des milliers?

 

 

 

 

 

 

Repost 0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 10:31

Comme tout un chacun je suis contraint de suivre les épisode calamiteuses du feuilleton

Copé - Fillon . N' y a t il rien de plus important que ces querelles d' ego de ces petits

chefs pour que les médias unanimes en fassent leur unique sujet?

Aussi pour en finir avec cette débilité ambiante je proposerais que ces deux prétendants pour

un seul fauteuil acceptent de ce battre en duel . Un combat singulier ,cela aurait de la gueule!

A l' aube dans le fossé du château de Vincennes ou sur l' esplanade du Trocadero peu importe,

avec les dizaines de chaînes de télé ,les centaines de journalistes prêts à interviewer le survivant.

 

350px-FrzDuellImBoisDeBoulogneDurand1874

 

 

 Vous vous rappelez sans doute du dernier duel en France? Ce n'étaient pas des protagonistes en haut

de forme mais beaucoup plus prés en 1967 : Gaston Deferre alors maire de Marseille et Roger Ribière

qui traité d' imbécile à l' assemblée nationale en avait demandé réparation.

C' est assez drôle quand on sait que le même Gaston Deferre sera ministre de l'intérieur sous le règne

de Francois Mitterrand.

Le duel qui était réserve à l' aristocratie pour laver son honneur en champ clos, fut interdit par Richelieu

L' aristocratie perdant trop de ses éléments en querelles privées alors que leurs épées étaient plus utiles

pour le roi aux frontières du royaume.

Heureusement la révolution permis de démocratiser le duel .Il n' était plus réservé à l' aristocratie et les

lois de l' ancien régime étant abolie le duel n' était plus interdit. Le 19ème fut le siècle du duel et tous les

hommes en vue se devaient de combattre en duel. Ainsi dans les duelistes célèbres on compte Hugo,

Proudhon, J.Aures, A;Dumas,Clemenceau ?Lamartine etc et même ce pauvre Pouchkine qui en est mort.

Pourquoi cette coutume est elle tombée en désuétude? Peut être après la boucherie de 1914-1918 le

combat singulier paraissait il un peu mesquin.

Mais si on se réfère au droit :le duel n' est pas interdit. Tout au plus la jurisprudence utilise t elle la

notion de consentement de la victime .et éventuellement l' atteinte à l' ordre social .

Alors A Juppé peut organiser le duel Copé - Fillon .quand au choix des armes il faut peut être un

référendum auprès des adhérent de l' U M P ,pour déterminer quel est l' offensé ; On en sortira donc jamais.

Repost 0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 09:22

On  dit que c' est Pascal, Blaise de son prénom ,qui inventa la brouette. Il n' en est rien il a

seulement théorisé, formulé ,la brouette comme levier .J' ai d'ailleurs à vous présenter

la brouette déjà utilisée en Enfer pour le transport des damnés. C' est un détail d' une

fresque du XVème que vous pouvez voir à Issoire dans l' abbatiale St Austremoine. C' est à

5 mn de l' autoroute A 75 et mérite le détour.

img-RSI285.jpg

 

Mais là n'est pas mon propos .....je m'interrogeais à savoir si on poussait la brouette comme

sur cette fresque ou toute représentation de jardinier à chapeau de paille sabots et grand tablier

ou si on tirait la brouette. C'est un problème métaphysique même si c' est encore de la physique

élémentaire .Doit on pousser ou tirer ? quelle est l' action la plus efficace ? Quand le sol est pentu,

qu'il y a une marche à passer il me semble qu' il est plus adéquat de tirer.

Mais où veux-je en venir avec cette histoire de brouette?

Voila je dévoile mes intentions . Dans l' action sur l' économie est il plus efficient de pousser ou de

tirer? Agir sur l' offre ou sur la demande ? Voici un petit exemple éclairant : la création d' emploi.

Notre gouvernement a décidé d' aider à la création d' emploi à destination des jeunes sans formation.

Ainsi la réduction de ce segment de demandeurs d' emploi aurait un effet sur l' intégration des banlieues

dans le tissus économique. N' y a t il pas le risque de créer des emplois sans utilité évidente.

Pour moi cette action consiste à pousser par le bas , n'y a t il pas une autre façon d' agir?

Dans un temps ou les financements sont rares n'est il pas plus satisfaisant de choisir d' aider les jeunes

sur-diplômes à créer leur entreprise quand ils ne peuvent espérerqu 'un travail au Mac DO . De plus

l' aide aux start-up a un effet multiplicateur et induirait aussi la création d' emplois non qualifiés.

Là c' est une action qui tenterait à tirer vers le haut.l' ensemble.

Voici une autre métaphore horticole  celle du multiplicateur . Quand l' homme depuis neandertal

sème un grain de blé c' est pour récolter x fois plus de grains  . L' accumulation des richesses fait

oublier l' idée de rareté d' où le gaspillage encore plus aisé s' il s'agit du bien commun :de la dépense

publique . C' est avec plaisir que j' ai entendu que l' action du gouvernement envisageait d' agir sur

l' offre plus tôt que de "stimuler" la demande. Encore l' histoire de la brouette ,faut il la tirer ou la pousser ?

Repost 0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 14:38

J' ai commis il y a deux ans un article sur A Chamson qui depuis a interessé

nombre de visiteurs aussi je persiste en vous offrant cet article inspiré d' une

nouvelle de Chamson :les hommes de la route.

Les hommest  de la route, c' est un des premiers textes publiés de Chamson;

il appartient à La Suite Cévenole . C' est une nouvelle que j' ai aimé et que j' ai

eu plaisir à relire.

L'histoire c' est celle de la construction de la route qui partant du Vigan escalade

la montagne et rejoint l' Esperou et l' Aigoual par le col du Minier . Des voies existaient

déjà ;chemins ferrés suivant les saignées naturelles crées par les torrents :les vallat.

Là il s'agissait de construire une route qui permette la circulation des voitures, des

charrois chargés de troncs d' arbres...on dirait aujourd'hui le désenclavement du

plateau en le faisant communiquer avec la plaine languedocienne.

C' est l'histoire de la route et surtout des hommes qui l' ont construite ;creusant le

passage dans la roche,bâtissant les murs qui soutiennent cette voie et ceux qui

empêchent les éboulis de roches qui recouvriraient l' ouvrage .Il n' y a pas de tunnels

mais nombre de ponts enjambant les torrents.

C'est surtout l' histoire de ces hommes : Combes, Audibert, Payan, Triaire et les autres,

ces paysans qui ont délaissé un temps leur terres pour construire la route.Cette route

c' est l' aventure de leur vie. Ils sont fiers de participer à sa construction malgré la somme

de souffrances qu'elle représente. S'ils se sont engagés sur ce chantier ,c'est un peu pour

gagner quelqu' argent ,leur travail sur leur terre ne leur permettant que de survivre chichement.

La route c' est l' incursion de la modernité dans la vie cévenole . Généralement ces

cevenoles ne reviendront pas dans la solitude de leurs montagnes et resteront à la ville

où leur femme travaillera à la filature.

Le récit suit l'existence de Combes .Combes,comme Audibert n' ont pas de prénom ;c'est

ainsi pour les hommes ; les femmes Anna ou Elise sont nommées par leur prénom ainsi

que les enfants.Les bourgeois quant à eux sont des Moussu :Monsieur Cavérac le patron de

la filature.

Mais revenons à la route .Après lecture de cette nouvelle vous pouvez prendre votre voiture

et suivre la D 48 .Ainsi de lacets en virages vous parviendrez aux granges de Grimal; c'est

le moment ou la route enjambe le Coudoulou dans un virage...en contrebas dans le vallat

de grands cèdres bleus ;on se demande comment ils ont été semés ou plantés en ce lieu.

LAROUTE008R.jpg

12-pr-LINGAS-002.jpg

En continuant l' ascension on croise une source captée où les hommes ont du s' abreuver

puis avant le restaurant de la Cravate un bâtiment tristounet ,la baraque neuve, construit à

l'occasion du tracé de la route .Cette maison sera la demeure du cantonnier chargé de l'entretien

de cette partie . A la fin du récit Combes y retrouve Payan qui "fait" le cantonnier..

Plus loin c' est le col du Minier ,limite de partage des eaux entre Méditerranée et Atlantique:

c'est aussi le point de jonction entre les deux équipes qui construisent la route. Passé le Col

le paysage change ,plus frais,plus humide. On arrive au pont de Vaquier où l' on franchit la

Dourbie,puis c' est le Boultou ,cette ferme qui sera le but de la pérégrination de Combes lors

du dernier chapitre. 

  J'apprécie de retrouver pas à pas les lieux où se situe l'action de cette histoire . Il y a aussi

le près de Molière ou se trouve la filature de M Cavérac.Je pense qu' il s'agit de Fontrouch

grand bâtiment en L ,les deux corps ayant leur façade animée par une élégante galerie en

arcades. L'aspect ornemental et non pas fonctionnel de cet aménagement était sans doute

une manière pour le filateur d' affirmer sa réussite et d' asseoir son prestige.

img227.jpg

Il y a aussi différents lieux du Vigan qui reviennent au cours du récit...mais pourquoi Chamson appelle t il

St André cette petite sous-préfecture et l'Arre  devient la Lis .Il est une hypothèse:  certaine écrivains régionalistes

ont travesti les noms de lieux pour que leur récit soit moins précisément situé et par là qu'ils parviennent

à l' universel.

Quant à la Condamine ,quartier ou s' établissent Combes et Audibert il s'agit peut etre de Ponchanet.

Il suffit de jouer les détectives : le récit se déroule entre 1850 et 1910 et il fut publié en 1930....tous les

 témoins sont décédés et je ne pourrai pas grappiller beaucoup plus....Oui mais il reste COMBES personnage

de fiction qui se dresse ,devant nous ,droit dans ses sabots.

 

MUSEE-le-Vigan-020.jpg

 

La réalité de cette nouvelle c' est le personnage de Combes  . Il est peut etre l' archétype de cette littérature

 paysanne.,son porte parole....encore que pour un porte parole ,il soit assez taiseux . Sa vie c'est en somme

 "la vie d' un simple" (ouvrage de E Guillaumin) ; un homme qui reste attaché à sa terre et à ses rochers .Il

fait l'expérience de bâtisseur de route ,puis celle de la ville ,celle du salariat pour un jour revenir travailler le

Bout de Cote ,cette terre sur laquelle ses ancêtres se sont échinés.Mais il sait que les temps ont changé

Il y a la Route qui a modifié la géographie :des terres sont devenus facilement accessibles et lieux de

passages ,d'autres dédaignées par la route sont exclues de la modernité. Il y a l' industrialisation de la

vallée, les filatures avec leur besoin de main d' oeuvre féminine et quelques bonnes places pour leurs

hommes. Le récit nous montre Combes comme une exception qui le dimanche ne cherche pas les distractions

de la ville. Audibert son frère de route ,lui s' habille en dimanche ,traîne sur le" Quai" avec les groupes d'

 hommes Il passera son après-midi et sa soirée au café ou au cabaret et s' en retournera aviné auprès de

sa femme. Ce personnage d' Audibert semble être décrit que pour contraster avec la virtus de Combes,

son infatigable ardeur au travail. Voila c' est la force tranquille ,sans un clocher en arrière fond .Ses sentiments

religieux,il va vous surprendre il n' en a guère .Par son vieux fond huguenot il raille les catholiques ,mais le

pasteur avec son affectation et son mépris ne le satisfait pas .Combes à mon sens est un panthéiste ,il se

sent en communion ,en harmonie avec son morceau de Cévennes. Cette terre, celle de Bout de Cote il veut

en faire un jardin ,là est le but de son existence et sa récompense . Ce n' est pas un de ces jardins comme

ceux des bourgeois de la plaine , non! il cherche solidité et harmonie ,des restanques aux murets entretenus,

une source et une irrigation efficace qui permettent de passer les étés caniculaires en recoltant les fruits de

la terre .Si c' est le Jardin d' Eden celui ci n' est pas pour les feignants....

Dans le même temps nombre de propriétés sont abandonnées ce qui donne encore plus de rage à Combes

pour effectuer ce travail.Vous penser qu 'en bon paysan qui a connu les privations il thésaurise,il épargne. Ce

rôle est attribué à  Anna sa femme qui elle passe son existence à économiser ,à épargner à craindre l' avenir.

Combes est frugal et la possession d' argent ne l' interesse pas ,bien sûr il rève d' orrondir son domaine,d'

acquerir quelque champ ,cela reste un rêve: un sujet de ses monologues qui accompagnent ses pas dans

ses perigrinations .Car voici le plus important  Combes est un sage ,plus que les philosophes dont c'est la

 profession . Il marche droit dans la vie, légèrement penché en avant pour faciliter la marche et puis il porte

souvent une charge. Il sait où il va et sâura envisage sa mort comme une évidence ,un évènement naturel.

Le dernier chapitre nous donne une leçon de vie . Combes décide 40 ans après sa construction de suivre

cette route ,il fait ainsi 10km de trop et à Payan qui lui dit

    Quelle idée ?      il répond:

--Mon plaisir. J'ai voulu marcher un peu,comme un riche.

Est ce la chaleur, le vin de montagne bu au Boultou, les 40 km à pieds ?  Sur le retour Combes fait

un malaise ...peut être un A V C ?  mais solide comme le rocher il en réchappe.

Je viens d' etre malade   dit il.......je pouvais mourir là

il se remet en route à travers champs     et il dit brusquement

                                                                "c'est le plus beau jour de l' année"

MUSEE-le-Vigan-018.jpg

 

               au musée cévenol du Vigan une salle est consacrée à A Chamson    link

André Chamson les hommes de la route
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de loup gris
  • Le blog de loup gris
  • : je me promene à pieds en des lieux deserts ou tres frequentés au rythme de mon humeur preferences pour les Cevennes et les Alpes du Sud
  • Contact

Recherche

Liens